Sads

Sads fait parti de ces groupes qui vous foutent la pêche !! Je reviens rapidement sur ce projet de Kiyoharu qu’il faut absolument écouter ! La joie fut à son comble quant ils annoncèrent leur retour après 7 ans d’absence !

Après la séparation de Kuroyume en janvier 1999, Kiyoharu part à la recherche de membres pour son nouveau groupe. Sads voit le jour quelques mois plus tard. Ce nom est à la fois l’abréviation de sadism ou sadist mais aussi le mot triste en anglais (sad).
Il engage donc Taketomo Sakashita, Tetsuhiro Tanuma, et Masahiro Muta. Ils commencent dans le pays du punk, l’Angleterre, pour quelques concerts. Dommage nous, nous l’avons su… qu’après !

Ensuite, ils sortent leur 1er maxi TOKYO avec un son qui ne change pas tant que ça de Kuroyume avec une approche toujours punk. La chanson se classe très bien dans les charts mais pourtant le bassiste : Tetsuhiro Tanuma quitte le groupe. C’est en août qu’ils partent en tournée pour la 1re fois au Japon avec Hironari Yamane comme bassiste de session. Leur 1er album Sad Blood rock’n’roll est une copie conforme de CORKSCREW de Kuroyume rien de bien original, en tous les cas les fans sont ravis et c’est bien le principal.

Mars 2000 voit l’arrivée de Kobayashi Masaru en tant que bassiste du groupe. Ils sortent assez vite leur nouvel album BaBylon dont la tournée se conclut par le concert : BATTLE ROCKERS FINAL Conclusion of my BABYLON The Revenge à l’Osaka Jô hall. Ce live fera d’ailleurs l’objet d’un DVD live et d’un documentaire. Le groupe explore d’autres sons, d’autres sensations. Bien sûr l’ambiance est toujours punk, certes plus rock, mais surtout mieux travaillée et plus sombre. Babylon marque un tournant dans la carrière du groupe qui ne quitte pas de la tête des charts.

Alors que le groupe semble se stabiliser Masahiro Muta les quitte à son tour pour divergence musicale. Il est vite remplacé par Mitsuzono Eiji qui était l’ancien batteur de session de Kuroyume.
The rose god gave me leur 3e album est différent de ses prédécesseurs. Déjà ce petit bijou est bien plus violent. Il oscille entre punk déchaîné et métal.

En 2002, le groupe commence par une tournée marathon de 131 dates sur un an ! Rien que ça ! Ils sortent leur 4e album, untitled, uniquement vendu lors de leurs concerts, ce qui est fort gênant pour nous pauvres français. Seul le titre Depravity Day est sorti en CD cadeau dans le Fool’s mate. On savait déjà que Kiyoharu préférait les lives houses aux grandes salles, mais Sads ira-t-il jusqu’à se mettre totalement en marge du showbizz ?

Kyoharu créé Fullface son propre label, qui est tout de même distribué par Universal. Il prend sous ce label le groupe Merry produire l’album son premier album Gendai Stoic.
Après la sortie d’un best album Greatest Hits -Best of 5 Years en juillet 2003, Eiji Mitsuzono annonce qu’il part pour un autre groupe en août. Cet évènement amène Sads à mettre ses activités en pause pour une période indéfinie.

Après 7 ans de silence, Sads, annonce son retour pour un concert le 1er mai 2010 au Nippon Budokan et un album au mois de juillet. Cette fois-ci c’est K-A-Z (DETROX,  à ne pas confondre avec le guitariste de VAMPS), Kubota Keisuke et GO (Suns Owl). J’attends avec impatience les premiers titres inédits ! J’espère secrètement avoir des titres de la trempe de  The rose god gave me ou d’untitled…

Myspace officiel

About the Author