kannivalism les Dieux soleil

A ses débuts en 2001 Kannivalism était un pur style jazzy/punk des plus appréciables. Après une rapide dissolution et une reformation en 2005, le groupe gagne de nombreux fans.
Peu de choses à dire sur les débuts du groupe puisqu’il ne durera pas très longtemps, à peine six mois, et qu’il n’y a qu’un maxi single à son actif : Kannivalism ittekimasu (sorti après le 20 juin 2001, jour de la séparation du groupe).

Par la suite Ryo et Kei montent baroque, Yuchi, lui, entre dans K@mikaze avant d’être musicien de session pour miyavi, et Kiri sera batteur dans Poroli.

Mais tout a une fin et les membres de baroque se séparent le 25 décembre 2004. Un an plus tard, Ryo et Kei remontent kannivalism avec Yuchi. Ils donnent quelques concerts puis lancent le mini-album Soukou humority en 2006. Le disque est un grand succès et les nouveaux fans sont nombreux, dont la plupart était déjà admirateurs de baroque. Les membres du groupe attirent l’attention de la compagnie Avex avec qui ils signent un contrat. L’enjoué single Ritori marque leurs débuts en major, et parvient à atteindre la 7e place du top Oricon. Il est bientôt suivi par l’album Nu age en 2007, puis par d’autres singles, qui se classent tous dans les charts, fait assez admirable pour un groupe tout récemment actif.

En janvier 2007, Kei, le guitariste de 22 ans de Kannivalism, n’a pas daigné se présenter, ni même répondre au téléphone, lors du début de la promotion de leur nouveau single Hoshi no Yoru (sorti le 17 janvier).
Leur maison de disques a donc décidé de l’obliger à dormir sur place au 3e étage des bureaux d’Avex de Tôkyô dans un placard entouré de cartons ! Il sera donc désormais présent lors des interviews et des interventions du groupe.
Le report du nouvel album, initialement prévu pour mars 2008, les soucis de santé de Ryo et l’annonce de la sortie de singles solo de Kei pour novembre 2008 et janvier 2009, ne peuvent empêcher d’inquiéter quant à l’avenir du groupe. En effet alors que le groupe vient tout juste d’annoncer un nouvel album, nous apprenons aussi que Ryo le chanteur vient d’être hospitalisé pour une grave dépression !
Le groupe a donc dû annuler ses concerts et faire une pause en attendant le retour de leur chanteur à une meilleure forme.

En 2008, plus de nouvelle du groupe, seul Kei montre le bout de son nez en solo. C’est en 2009 qu’ils refont surface avec un nouveau maxi single : Life is. Et en mars 2010 c’est au tour d’un nouvel album de voir le jour : helios.

01 – adore
02 – love.
03 – helio
04 – in fact
05 – i.d
06 – another world
07 – again and again
08 – a growth ring scroll
09 – Glory & you
10 – monochrome
11 – mum.
12 – love
13 – life is.

J’aimais beaucoup la musique de baroque, j’étais donc tentée d’écouter ce nouvel album.
J’ai été agréablement surprise par helios ! Le début de l’album est vraiment intéressant avec des titres aux gimmicks et orchestrations originaux. On est loin des jeunes groupes de visu et de leur musique copier coller sur les copains d’à côté. helio est un très bon exemple, ce titre est doux, planant, entêtant… Un véritable petit bijou de 7  min comme ils savent si bien nous en faire. Dans la même veine on peut aussi citer i.d ou a growth ring scroll.
On retrouve d’autres titres punk pop comme in fact, love is ou rock pop comme mum., monochome, Glory & you, mais aussi des ballades comme love ou again and again.
Album intéressant certes, mais qui ne l’est pas entièrement… C’eût été trop beau ! Des titres assez plats, notamment les ballades jalonnent l’album. Autant le groupe excelle quand il s’agit de faire des titres planants autant ils tombent dans la banalité dans tous les autres styles. C’est dommage.
Cela dit ils nous offrent malgré tout de vrai moment de bonheur et c’est bien le principal. Vous pouvez jeter une oreille attentive sans avoir peur d’y perdre l’ouïe !

Site officiel

About the Author