VAMPS à Paris

VAMPS mord Paris – Live à l’Espace de la Grande Arche de la Défense

C’est en ce samedi 16 octobre 2010 que VAMPS foule les terres françaises pour un concert unique dans une salle qui ne l’est pas moins. C’est en effet dans l’Espace de la Grande Arche de la Défense que se déroule ce concert très attendu. Une fois la salle trouvée, ce qui n’est pas chose aisée celle-ci se trouvant en souterrain de la célèbre Grande Arche, c’est couvert et presque au chaud, que la file d’attente se déroule.
Une file d’attente très bien organisée avec d’un côté l’entrée pour la fosse et de l’autre celle des gradins qui étaient complets pour l’occasion. Une fois à l’intérieur, nous pouvons constater une salle très grande avec un agencement simple mais efficace : la scène est gigantesque, comparable à celle d’un Zenith dans sa configuration habituelle et surplombe une fosse tout aussi grande et des gradins juste un peu plus en hauteur que la scène. Un petit tour d’horizon nous laisse voir que les gradins sont effectivement pleins et la fosse ne fait pas grise mine même si il y avait encore largement la place de faire rentrer une centaine de personnes. Le public est très éclectique et d’une mixité impressionnante, autant dire que ça change ! De nombreux fans japonais ont également fait le déplacement.
La scène est sobrement décorée avec une bannière arborant les désormais incontournables lèvres rouges à canines pointues et c’est fébrilement que le public attend l’arrivée des membres de VAMPS.

C’est à 20h15 que le show débute sur l’intro PLUG IN, rallongée pour l’occasion, laissant les membres du groupe s’installer sur scène sous les acclamations du public. Tout le monde est déjà dans le bain et les premières notes de DEVIL SIDE résonnent avec puissance. La batterie est d’une puissance démoniaque et offre une dimension tout à fait différente à cette chanson qui s’avère beaucoup plus efficace en live que sur CD. Le bassiste Ju-Ken, Hyde et K.A.Z s’avance au plus près du public pour un trio endiablée lors de la moitié de la chanson. Toujours sans transition, c’est REDRUM qui prend le relai et nous offre un HYDE vocalement irrésistible : une voix rauque, envoûtante totalement appropriée à ce titre plutôt torturé. Profitant de la longueur étonnante de la scène, Ju-Ken vient se positionner à l’extrême gauche et harangue le public avec ferveur. Le bassiste, arborant un costume avec chapeau faisant penser au chapelier fou d’Alice au Pays des Merveilles est envoûtant.

C’est au tour de HYDE de venir faire un tour du côté gauche de la scène tout en interprétant DOLLY. Nul besoin de préciser que comme à son habitude, il joue avec le public pour son plaisir tout en offrant de nouveau des prouesses vocales étonnantes. Il est tout de même assez surprenant de l’entendre growler ! La scène s’éclaire de lumières bleues pendant que le public scande à tue-tête « VAMPS ! ». En réponse, HYDE nous offrira un « Bonjour Paris ! Faisons l’amour ! ». De quoi déchaîner les passions !

Une fois cet interlude terminé, nous passons à une ambiance plus calme avec The Past. Ambiance qui ne durera que le temps de cette chanson puisque le groupe enchaîne tout de suite avec la pétillante Get Up. Malheureusement, le son qui jusqu’ici ne souffrait d’aucunes failles devient un peu brouillon, saturé… La salle étant très en hauteur, une sorte d’écho désagréable fait son apparition. Fort heureusement, ce ne sera gênant que pour cette chanson, nous pouvons facilement passer outre par la suite.

MEMORIES semble très attendue par le public, celui-ci mouvant les mains par vagues et en rythme. La scène regorge de nombreux éclairages et autres jeux de lumières du plus bel effet qui ne fera que se confirmer tout au long du live. Après un duo de piano sur une scène plongée dans une lumière blanche, nous passons à une tout autre ambiance. It’s Sad, composition de K.A.Z rappelant étrangement les chansons d’un certain hide, entraîne le déchaînement du groupe et du public avec un HYDE plus dansant que jamais. Un son lourd, heavy du plus bel effet qui offre là un des moments les plus mémorables de cette soirée. Et ce n’est pas l’excellente VAMP ADDICTION qui ferra retomber l’ambiance survoltée. La scène est plongée dans une lumière rose et rythmée par Ju-Ken toujours parfait dans son rôle de chauffeur de salle. K.A.Z jusqu’ici très sage, rejoint enfin le côté gauche de la scène et nous laisse admirer ses prouesses de guitariste sur sa splendide Flying V.

L’instrumentale SAMSARA calme les esprits et introduit à merveilles MY FIRST LAST, composition très douce nous plongeant dans une ambiance des plus particulière et faisant la part belle au chant du leader. Tout en restant dans une ambiance spéciale mais dans un tout autre genre, c’est EUPHORIA qui fait son apparition. Le public est très calme, en admiration. Composition dans la lignée de It’s Sad, nous ne pouvons qu’être définitivement conquis par la prestation de VAMPS.

Une petite pause s’impose et HYDE s’adresse de nouveau à son public. Après un « merci » et quelques mots en japonais échangés avec des fans, il réfléchit longuement et nous annonce… Qu’il a faim ! « J’ai faim de France. Qui vais-je manger ce soir ? ». Définitivement charmeur ! Le show reprend de plus bel et toutes lumières allumées avec HUNTING. Le groupe est en grande forme et nous le prouve avec cette très courte chanson taillée (et rallongée ici) pour le live, très attendue par les fans. K.A.Z et HYDE se relaient pour égayer le côté gauche de la scène, ce dernier s’adonnant au fanservice sans complexe, torturant même un doudou (oui oui un doudou !) reçu certainement d’un/une fan du premier rang qui souffrira atrocement dans la bouche du chanteur ! La chaleur aura raison de sa chemise tout comme des sous-vêtements de certaines fans lancés sur le bassiste qui les récupère… avec joie !

L’ambiance est survoltée et à point pour accueillir ANGEL TRIP. HYDE continue de mettre le feu au côté gauche du public pendant que K.A.Z en fait de même pour le côté droit et que Ju-Ken arbore un soutien-gorge rouge. Nous sommes plongés dans une grande fête entre fans et groupe. VAMPS nous offre une prestation sans faute et du plus bel effet. Après une piste très électro, TROUBLE, reprise en chœur par le public, c’est une très étonnante chanson qui nous attend. Et oui ce soir le groupe a décidé de nous offrir une reprise de la célèbre Lucy In The Sky With Diamonds rien que ça ! Le public
semble apprécier, il danse, saute au rythme très punk donné par VAMPS. Une reprise remaniée avec goût, très bonne surprise de ce concert. Le groupe termine son set avec la diabolique SEX BLOOD ROCK’n’ROLL mettant un point d’honneur à une soirée déjà fort réussie. Les membres quittent la scène très rapidement mais reviennent tout aussi vite pour le fameux rappel.

HYDE arbore une grande bannière offerte par des fans avant que ce ne soit au tour de K.A.Z de nous dire quelques mots en français. Ils enchaînent avec l’excellente Love Addict, incontournable chanson  du groupe puis REVOLUTION qui bénéficie d’une longue intro scandée avec puissance par tout le public qui sera en extase pour la dernière fois. Après MIDNIGHT CELEBRATION, VAMPS quitte la scène sobrement et c’est certainement avec le sourire aux lèvres que le public quitte la salle après presque deux heures de show.

VAMPS nous a offert une prestation en tout point excellente qui marquera les esprits pour un bon moment. Si leur second album, BEAST, paraît un peu plat sur certains plans, il est clair que toutes les compositions ont été créés avec soin pour être taillées pour le live. Ce concert est sans hésitation un des meilleurs de l’année.

SETLIST

SE.PLUG IN
01.DEVIL SIDE
02.REDRUM
03.DOLLY
-MC-
04.THE PAST
05.GET UP
06.MEMORIES
07.PIANO DUET
08.IT’S SAD

09.VAMP ADICTION
10.SAMSARA
11.MY FIRST LAST
12.EUPHORIA
-MC-
13.HUNTING
14.ANGEL TRIP
15.TROUBLE
16.Lucy in the Sky With Diamonds
17.SEX BLOOD ROCK N’ROLL

-EN-
18.LOVE ADDICT
19.REVOLUTION
20.MIDNIGHT CELEBRATION

Article rédigé par Pinky
Photos : Soundlicious

About the Author