LUNA SEA le live report

LUNA SEA 20th ANNIVERSARY WORLD TOUR REBOOT~to the New Moon~ 2010.11.27-Bochum, RuhrCongress


Ce week end fut pour nous un véritable pèlerinage. Au compteur 1200 km, un total de 12h de route à travers l’Europe pour rejoindre un groupe mythique et pourtant en pause depuis 10 ans.
LUNA SEA
fêtait ses 20 ans de carrière (en fait 11, mais c’est pas un compte rond donc c’est pas drôle). Et pour cela ils ont décidé de faire une tournée à travers le monde en débutant par l’Allemagne et sa ville industrielle : Bochum.

A 17h30 les portes de la salle, RuhrCongress, s’ouvrent et les fans se précipitent sur les goodies puis dans la salle. Contrairement à ce qui avait été dit sur le Facebook officiel du groupe c’est une salle avec des sièges. Qu’à cela ne tienne, la salle n’est pas bien grande, au bas mot nous sommes environ 2000 à investir les lieux. Nous sommes loin, trèèès loin des 55 000 du Tokyo Dome à notre plus grand bonheur ! Chacun s’installe comme il veut. Je note tout de même une présence française très importante dans la salle drapeau à l’appui. Cependant les fans viennent de toute l’Europe, d’Espagne, de Russie et même quelques fans brésiliens sont dans la place.

La scène est simple. Au fond une pleine lune avec « LUNA SEA » écrit en lettres capitales. Sur les côtés deux écrans géants qui pour une fois ne nous seront d’aucune utilité. Comme à son habitude le groupe est en retard. Puis, la lumière s’éteint, les fans se lèvent en hurlant. Gekko ouvre le bal comme lors de leur concert de 2007. Les membres du groupe arrivent les uns après les autres acclamés par le public. C’est avec l’excellente LOVELESS, avec ses quelques mots en allemand, que le concert commence. Ryuichi a quelques soucis niveau son qui sature, mais l’ingé son règle le problème assez rapidement. Mais le set est lancé tous sont dans leur univers : la scène. Et la magie opère. Le groupe est souriant, heureux d’être là et ça fait plaisir !

Ils enchaînent sur Déjà vu. Ryuichi pensant certainement que le public ne saurait pas les paroles ne nous laisse pas l’occasion de chanter par lui-même comme nous l’aurions fait au Japon. Mais il s’en rend compte et dans les chansons suivantes ils nous laissent chanter car nous connaissons les paroles !! Non mais !

C’est un déluge de titres phares. On peut dire qu’ils nous ont chouchouté ! Tous les classiques y passent à notre plus grand bonheur. Le public chantent à en perdre la voix. LUNA SEA reste cependant un groupe relativement statique, laissant souvent à J et Sugizo le loisir d’haranguer la foule. Même s’il faut bien reconnaitre que Sugizo a clairement loupé certains de ses solos comme celui de True blue

Sugizo prendra son violon pour Providence, une magnifique ballade qui me file toujours autant de frisson quand je l’entend. J’ai attendu Mother, hélas nous n’y avons pas eu droit.

Nous avons eu droit aussi au drum solo de Shinya, qui nous a montrer toute sa dextérité à la batterie. Il a été comme il se doit acclamé par la foule. Le drum solo est suivit du duo avec J à la basse. Là aussi, c’était un nouveau morceau qui était fort sympathique comme toujours.

Puis le groupe revient comme toujours avec FATE et enchaine ensuite tout autant de grands tubes comme Tonight, Rosier (et ses éclairages déconseillé aux épileptiques), Time is dead (ou beaucoup ont perdu définitivement leurs voix) ou encore DESIRE et STORM.

Enfin, c’est l’heure de la pause et le groupe retourne en coulisse. C’est avec I For You qu’ils reprennent leur set. Puis Precious… et enfin Wish reprise en chœur par le public en trance. Ça y est c’est terminé ils quittent la scène après avoir envoyé dans le public bouteille d’eau, baguette et médiator.
Le rêve se termine ? Non, nos cinq musiciens reviennent une dernière fois pour nous dire quelques mots (J est décidément très apprécié par le public !). Comme c’est la tradition à la fin de leur concert tout le monde se donne la main et saute en même temps qu’eux. Cette fois c’est vraiment fini. C’est impressionnant tout le monde repart le sourire aux lèvres, des étoiles dans les yeux. J’entends en plusieurs langues des mots comment énorme, grandiose, magnifique. Rarement j’ai vu un public sûr d’avoir passer un moment exceptionnel.

C’était beau, c’était grand, il ne fallait pas louper cette excellente prestation surtout qu’elle était pour une fois pas si loin de chez nous ! J’espère sincèrement qu’ils reviendront, mais comme dit l’autre, si cette fois ça pouvait être à Paris ça serait quand même super chouette !! Un grand merci à vous les gars, continuez à nous faire rêver ainsi.

SET LIST

LOVELESS
Déjà Vu
SLAVE
END OF SORROW
TRUE BLUE
FACE TO FACE
gravity
RA-SE-N
Providence
GENESIS OF MIND

DRUM & BASS SOLO

FATE
STORM
DESIRE
TIME IS DEAD
ROSIER
TONIGHT

-Encore-
I for You
PRECIOUS…
WISH

Photos : LUNA SEA  – SLAVE
Texte rédigé par : Tanja

Live report d’ami(e)s aussi présents au concert : MA’J, Sugi, Shinkibo

****************

Notre ami Kurat était au fan meeting le jour précédent le concert, et il nous résume ce qu’a été cette soirée.

en effet, TROP COURT … c’est ainsi que je peux résumer le super Fan-Meeting …
Outre le fait que je sois arriver en retard (je croyais que cela commençait à 21h), croisé Shinya dans la rue (enfin quai rentré dedans), j’arrive tant bien que mal dans une salle remplie d’une 60aines de fans à côté du Park Inn Hotel.
Je m’installe discrètement au fond de la salle, et découvre la fameuse boisson offerte, oubliez le cocktail ou le verre de champagne dans un grand hotel, non, non, pour 45 euros, sont posé sur une table du coca, des jus de fruits et de l’eau minérale …
Je demande à mes voisins, si j’ai raté quelque chose, ce à quoi ils me répondent que non, puis l’organisatrice, une japonaise, annonce la surprise « santa claus » … ayant vu le batteur de Luna Sea dehors, je me doutais que le spécial guest serait lui, habillé en père Noel ? Mais à ma grande surprise et la joie des fans, c’est tout le groupe qui se présente. Ryuichi nous remercie en japonais, Sugizo nous aime, Shynia aussi, Inoran nous remercie, et J nous trouve super. De là l’organisatrice nous dit que J meurt de faim, que le groupe est fatigué, les Luna Sea nous donnent donc rendez vous le lendemain, et s’en vont … les membres du fanclub japonais, se ruent pour sortir, mais sont vite stoppés par le staff du groupe.
La suite ?
L’organisatrice chantant « faux » du Luna Sea, un gâteau d’anniversaire (pour 10 personnes, on était plus de 50 …) pour les 20 ans de Luna Sea … et le fameux cadeau : un autocollant (10×3 cm) de Luna Sea Reboot !!!
A 21h45-22h, nous sommes mis dehors, alors que les fans començaient à parler entre eux…

Je précise pour infos que ce fan meeting n’était pas organisé par le staff de Luna Sea, la pauvre japonaise ayant organisé cet event ayant apparemment fait des pieds et des mains pour faire venir tout le groupe. Malgré cela, je reste très déçu, pour le prix, et la nuit d’hotel supplémentaire que j’ai dut prendre. En comparaison, celui de X Japan en 2008, nous avait offert un T-shirt de la tournée, un DVD du  Last live, un DVD exclusif du clip IV et un poster signé par Yoshiki, même si ce dernier n’a pas pu venir nous voir, au moins les cadeaux ce n’était pas un simple autocollant.
Par contre, les concerts de X étaient bien pourri alors que celui de Luna Sea magique !!! à choisir, le show est plus important ^^

Texte rédigé par Kurat

About the Author