X JAPAN : la conférence

Conférence publique de X JAPAN à Japan Expo


Prévue à 16 h 45 sur la scène principale de l’exposition, la conférence publique commence avec presque 30 minutes de retard. Après quelques « We Are X » un peu faiblards, on sent une certaine agitation et enfin le présentateur arrive sur scène, visiblement fan et impressionné d’être sur scène avec son groupe préféré, un peu timide, maladroit, en un mot pas très professionnel pour deux sous. Du public montent des hurlements.  Et enfin, X JAPAN arrive sur scène et s’assoit.

Le ton est donné dès le départ avec les questions banales posées par le présentateur dans un français approximatif (bien qu’il soit français). On mettra ça sur le compte de l’émotion… mais tout de même cela ne le fait pas.

Nous avons eu droit à : « comment s’est passé le concert à Londres ?, est-ce que vous pensez que le public français sera plus chaud que le public anglais et japonais ? Vous qui venez de sortir un single quand pensez-vous sortir un album  ?
Que voulez-vous qu’il réponde, « c’est va ! », « oui », et à la dernière, avec humour, YOSHIKI répond « à la fin de l’année, ça fait 14 ans que j’y pense ».

Et cela continue avec le « Est-ce que vous avez l’intention de faire carrière solo, avez-vous des projets solos ? ». Pour les ceux qui ne le sauraient pas, la plupart des musiciens du groupe ont des projets solo, car il faut bien vivre tout de même, ce ne sont pas les activités de X JAPAN qui leur permettre de nourrir leur famille. YOSHIKI répond qu’il a bien suffisamment à faire avec X JAPAN. SUGIZO quand à lui rappelle qu’il était venu l’an dernier à Paris avec JUNO REACTOR et en plus de X JAPAN, il avait aussi LUNA SEA. A ce nom des clameurs montent. C’est vrai ça c’est quand LUNA SEA à Paris (aparté de moi-même).

Lorsqu’on lui demanda «ce qu’il pensait du Visual kei actuel et comment voyait-il son évolution ». Le leader de X JAPAN rappela qu’il fut une époque ils n’appartenaient à aucune famille musicale, le groupe était le vilain petit canard de la musique. Mais avec leurs vêtements extravagants, leur coiffure hirsute et leur maquillage et leur musique heavy, des médias se sont intéressés à eux et cela a fait parti la machine VK. Par contre, il ne se mouille pas sur l’évolution d’un mouvement qui est mort depuis belle lurette (enfin ça c’est mon avis).

Ont été évoquées sorties et projets récents de YOSHIKI comme les génériques de dessins animés, et tout particulièrement BUDDHA, mais cela a semble-t-il laissé le public de marbre. YOSHIKI n’a pas hésité à dire « achetez mon single JADE ». C’est vrai qu’il est tout de même là pour ça.

Il y eu des perles de spectateurs, comme ce « Ohayo, YOSHIKI sama », un ohayo à 17 h…. mm… mais YOSHIKI, en bon Japonais, n’en a rien laissé paraître et à répondu « ohayo ».

Mais, la palme d’or va tout de même à celui qui demanda à Pata « pourquoi il portait la barbe ? »  – Parce que j’ai la flemme de me raser ! fit répondre le guitariste, qui tout de même, me semble de plus en plus mal conservé. Hé oui, à question conne, réponse de même.

YOSHIKI comme toujours a été tout souriant lors de cette présenation, obligé le plus souvent de faire lui même la traduction en japonais pour ces trois musiciens ne parlant pas l’anglais, Il  est semble- t-il content d’être revenu dans cette convention. Que trouvera t-il l’an prochain pour nous faire une petite visite ???

Après 24 minutes, le groupe s’en va comme il était venu. Je suis un peu déçue car personne n’a évoqué le drame qui touche de Japon, depuis le 11 mars, ce qui aurait été intéressant, tant pour YOSHIKI que pour SUGIZO qui s’est investi physiquement. D’ailleurs j’ai eu la chair de poule quand il est entré sur scène… Je l’aime bien moi, SUGIZO… il a tant de chose d’intéressante à dire.

Le groupe disparaît dans la coulisse, disais-je, bye, bye à demain, pour enfin « LE » très attendu concert de X JAPAN à Paris.

Rédigé par Ma’J

Nous ne sommes pas autorisés au ajouter les photos que nous avons prise hier, nous les mettrons dès lundi en ligne.

About the Author