GACKT le bide de l’année

GACKT a réalisé l’exploit de fait le plus gros bide de l’année lors de son premier concert au Bataclan. Comment le chanteur en est arrivé là après le succès de son concert l’année précédente ? (Live report du concert à l’Alhambra) Je peux apporter un début d’explication ici même. Car il n’y a pas une cause à ce désastre, mais plusieurs.

Alors que les 800 places de l’Alhambra s’étaient vendues en moins de 30 min l’année dernière, malgré des prix déjà exorbitants, c’est à peine 600 places soit un tiers du Bataclan d’une capacité de 1500 places qui se sont écoulées cette année. Le concert de demain ne devrait pas être mieux rempli que le précédent.

L’été serait-il une des causes de se manque d’acheteurs ? Pourtant, le précédent était à la même date, il faut donc oublier ce paramètre qui ne rentre visiblement pas en compte dans notre équation.

Mais alors que s’est-il passé ? Comme moi, beaucoup de personnes avaient été déçues par la piètre qualité de son spectacle surtout quand on sait ce qu’il peut faire pour ses concerts « solo ». Nous avons eu droit à plus d’une heure du show ridicule d’un poseur s’autosatisfaisant des cris de ses fans et délaissant son art : la musique !

Oui, il était attendu depuis des années, mais son groupe de faux rockeurs d’opérette n’a semble-t-il pas convaincu tout le monde de revenir. Résultat les fans n’ont pas envie de se faire entuber une seconde fois !

Mais n’oublions pas le prix exorbitant pour une si petite salle ! Jusqu’à 60€ pour une place en balcon… C’était même plus cher que X JAPAN au Zénith de Paris. Les places se sont si mal vendues qu’elles ont été bradées à -30% sur le site de la Fnac 15 jours avant l’événement ! Du jamais vu pour un artiste de cette trempe. Et pour quoi ? Un concert d’une heure quinze… Il ne vous reste que votre ticket de concert pour pleurer.

Pis, le management cumule les bourdes : aucune promotion ne sera faite après le concert de l’année dernière, pas de passe presse délivré aux journalistes, aucune interview ou presque ne sera accordée à Ces derniers. Le concert est passé mais aucune retombée médiatique n’est venue alimenter le fandom. A l’annonce de la nouvelle tournée il n’y aura pas plus de promotion. Ganshin peine même à promouvoir le CD live de la tournée japonaise de YFC.
Pas d’interview et hormis un cd et un dvd live, il n’y aura aucune nouvelle sortie CD (pas de nouvel album, pas de nouveau single, rien). Par contre, il se ridiculise lors des conférences nippones pour présenter les nouveaux membres de son groupe de marionnettes. Pathétique.

Photo : YFC official site

En parallèle GACKT continu sa carrière solo, mais ne nourrit pas YFC et n’annonce un single que pour septembre 2011 ! Il s’en mort les doigts aujourd’hui avec un début de tournée plus que morose. D’ailleurs je connais un autre groupe qui ferait bien de faire attention à eux pour éviter le bide lors de leur prochain passage (Yosh si tu m’entends !).

Cependant, je n’incrimine pas GACKT en lui-même pour le choix de la salle. Car là c’est du côté du tourneur et du management que l’erreur a été énorme. Si l’année dernière ils ont été trop frileux en choisissant l’Alhambra, ils ont été bien trop optimiste en choisissant le Bataclan (surtout deux fois de suite !). Comme ce fut le cas pour Dir en grey en faisant un bide retentissant au Zénith… Cela risque au mieux de ralentir voir de stopper le retour du chanteur au visage de cire et aux abdos peints du côté de nos vertes prairies.

Après les succès de MiyaviMTHX JAPANJoe Hisaishi ou bien de la Kpop et son SM town, GACKT et son YFC peut se cacher et revoir sa copie ! Des choix plus judicieux seront indispensables pour perdurer dans le paysage musical de l’Europe.
Bon concert aux courageux qui y retourneront demain !

Photos : BARKS

About the Author