Satsuki et Kaya au Divan du Monde

Je reviens un peu tardivement sur le concert en two man ou en coupling comme on dit chez eux de Satsuki (ex. Rentrer en soi) et Kaya (ex. Schwarz Stein).

Set list
1 – Kaleidoscope
2 – Ophelia
3 -Vampire  Requiem
4 – kugutu
5 – Chocolate
6 – Silvery Dark
7 – Ouka
8 – Kasha -shaining flowers-
10 – Rose Jail
9 – Transmigration

Kaya ouvre ce concert au Divan du monde avec le premier single sorti après la séparation de son ancien groupe Schwarz Stein. Kaleidoscope est donc un titre très attendu du public, qui même s’il est peu nombreux répond vite aux encouragements du chanteur.
Même s’il est seul sur scène il tente de l’occuper entièrement en bougeant et en faisant virevolter son joli costume et ses charmantes boucles rousses. Il enchaîne les titres Ophelia puis Vampire  Requiem, son dernier titre en date qui est d’ailleurs disponible en téléchargement légal chez nous.

Lors des courtes prises de paroles il nous demande si on l’aime, le public lui répond favorablement, ce qui le fait rire comme une gamine. Je dis bien gamine car il se comporte comme une jolie jeune fille en fleur sur scène. C’est du visual kei après tout !

Suivre d’autres single comme Chocolate ou encore Ouka pour le plus grand plaisir des fans rassemblés ce soir là.

C’est sur le titre Transmigration qu’il termine sa prestation qui sans nous transporter dans une autre dimension offre malgré tout un petit voyage exotique dans l’électro japonaise.

set list
1 – ROMANCE
2 – SYMPATHY
3 – INNOCENT
4 – STRAWBERRY SUMMER
5 – RAIN DROP
6 – AWAKE
7 – INSIDE
8 – Veil of MARIA
9 – ryuushi
10 – PRAY FOR THE SUN
11 – FATE
12 – NVN

Satsuki est lui l’ancien chanteur du groupe rentrer en soi qui avait fait un concert il y a quelques années à la Maroquinerie.  Mais il n’est pas pour autant seul sur scène. Des musiciens l’accompagnent pour un set beaucoup plus rock que Kaya.

C’est avec ROMANCE, un titre sorti en 2010 qu’il ouvre le bal. Ça sent bon le visual kei old school. Nous sommes en terrain connu et j’aime bien ça ! Bon, ce ne sont ni les compositions du siècle, ni des showmans a tout épreuve, mais j’avais une certaine nostalgie à écouter leurs chansons. Pour la petite anecdote, Reeno, le guitariste est celui qui officiait dans Scissor et dans pleur pour ceux qui se souviennent de ces groupes.

Les titres s’enchainent sans déplaisir, on passe de STRAWBERRY SUMMER à Veil of MARIA ou encore FATE. Le public est chaud et réagit bien aux relances de Satsuki.

Satsuki et Kaya

-encore-
13 – ROMANCE
14 – glitter arch

Nos deux amis arrivent sur scène pour terminer le show et interprètent en duo deux titres à eux, tout d’abord ROMANCE (de Satsuki) et ils terminent avec glitter arch (de Kaya).

Même si cette soirée ne restera pas au panthéon des grands concerts qu’on aura pu voir en France, elle restera comme une soirée fort sympathique avec une ambiance bon enfant qui rappellera aux plus anciens d’entre nous les débuts du visual kei en France.

Merci à Renaud pour la set list !

About the Author