INORAN à PARIS MANGA

C’est non quelques appréhensions que je suis allée au concert d’INORAN à Paris Manga. Contrairement à JAPAN EXPO, le concert se déroule dans la convention même, sans séparation avec les autres stands. Autant dire que j’avais comme l’impression qu’il allait jouer au beau milieu d’une fête foraine. Mais heureusement lui s’en contre fiche ! Ce qu’il veut c’est jouer qu’importe le lieu où le nombre de fans.
Waou ! Ça fait du bien d’entendre ça. Certains pourrait en prendre de la graine. INORAN est venu avec trois autres musiciens et trois membres de son staff. C’est tout. A eux sept ils sont les 7 samouraïs !

Une centaine de personnes attend patiemment la venue du guitariste. Même si son solo est peu connu, les fans de LUNA SEA ont répondu présents. En majorité des jeunes filles qui se pressent contre la barrière.

Après quelques minutes d’attente, alors que sur l’écran apparait la couverture de son dernier album, arrive sur scène les quatre musiciens. INORAN, sourire jusqu’aux oreilles, salue les fans qui hurlent à son arrivée.

Le concert débute fort avec smoke tiré de son dernier album. Avec son rock pêchu et décomplexé INORAN touche immédiatement le public. Il ne s’économise pas et donne le meilleur de lui même. La grosse tête ? Connait pas ! Des soucis techniques ? C’est pas grave il continue de plus belle aidé de son staff.

Les titres s’enchaînent, No Name,  Selfless, no options… La température monte, même si le lieu ne s’y prête guère on passe un excellent moment.

Alors que le chanteur/guitariste quitte la scène, les membres restant entame un Drum & Bass solo. Vous me direz il reste un guitariste. Pas grave il part dans un gros délire troquant son médiator contre des baguettes faisant vibrer ses cordes ou tapotant sur le corps de sa gratte. Grand moment !

Après cet intermède INORAN reprend sa place et entame Right away. Les titres s’enchaînent avec toujours autant de simplicité, il nous remercie et continue son show à fond les ballons. Même si il parle peu, il arbore un tel sourire qu’on est définitivement conquis. Le public finit même par chanter avec lui sur Get Laid.

Puis, comme les bonnes choses ont une fin, nous arrivons au dernier morceau de ce concert. Il nous demande si on connait LUNA SEA (bha tiens !) et il va jouer un de leur titre TONIGHT. Personnellement, on m’avait déjà prévenu qu’il la jouait lors de cette tournée ce qui m’a fait très plaisir. De un, je reste une fan incontestée de LUNA SEA, de deux j’adore ce titre.

Set List :

smoke
SuperTramp
No Name
Selfless
no options

Dr&bass

Right away
Hide and Seek
Shiku
Grace and glory
One Big blue
Get Laid
TONIGHT (reprise de LUNA SEA)

About the Author