JAPAN MUSIC FEST. 2014

Le 6 juillet avait lieu le JAPAN MUSIC FEST 2014. dans la salle mythique de l’Olympia avec trois groupes de visual kei : SadieSuG et DEAD END. Ce concert avait tout l’air d’un naufrage annoncé dès qu’il fut dévoilé il y a quelques mois : une salle immense et hors de prix, des groupes peu connus et une date casse gueule. Malgré la bonne volonté des organisateur pour nous offrir un festival de qualité dans un endroit vraiment sympa. Il faut bien avouer que cette affaire sentait bon la catastrophe… L’Olympia c’est une salle de 1800 places et pour le moment seul Dir en grey et Miyavi (en Jrock) ont réussi le challenge de la remplir entièrement.
Les personnes chargés de la communication on tout fait pour éviter le désastre en vain. Les dès étaient pipés depuis le départ.

Ce qui devait arriver arriva, la vente des tickets est un échec. Un échec cuisant. Pourtant le public présent lui est heureux d’être là et il le montre. Car oui si il n’était pas nombreux il est vaillant ! Il a chanté, transpiré, pogoté, remué dans tous les sens durant plus de 3 heures. Le public est au rendez-vous et savoure ce concert exceptionnel à sa juste valeur.

Le show en lui-même est une réussite. Sadie, SuG et DEAD END donnent tout ce qu’ils ont sur scène chacun dans son style propre. Cela peut être déconcertant car ils ont des styles très différents. Malgré tout je n’ai pas trouvé le temps long, bien au contraire.

Sadie

Sadie, formé en 2005 à Osaka, ouvre le bal. La voix de Mao est assez similaire à celle de Kyo de Dir en grey, leur musique aussi. Leur set est pêchu, le public est d’ailleurs assez nombreux à head banger et à pogoter joyeusement. On peut dire qu’ils ont bien préparé le terrain en m’étant une ambiance de feu à l’Olympia.

Set List

Rosario
Cry More
Dress
Kagerou
METEOR
Grieving The Dead Soul
Meisai

SuG

C’est ensuite au tour du groupe pop rock SuG de monter sur scène. Si ils ne révolutionnent pas le monde de la musique leur bonne humeur était communicative ! Ils s’amusent sur scène et très généreux avec leurs fans. Leur capital sympathie contrebalance leur manque d’originalité. Tous les membres du groupe tentent une petite phrases ou quelques mots dans un français hésitant.
Ils joueront B.A.B.Y. leur tout dernier single en date pour la plus grande joie des fans présents.

Set list

gr8 story
sweeToxic
LOVE SCREAM PARTY
B.A.B.Y.
☆Gimme×Gimme☆
R.P.G. ~ Rockin’ Playing Game
39GalaxyZ

DEAD END

La tête d’affiche c’est bien évidement DEAD END, hélas si c’est le cas dans la tête des japonais et dans la mienne, ce n’est pas forcément le cas du public. La salle qui n’était déjà pas bien remplis se vide. DEAD END est un vieux groupe et les fans bien jeune pour connaître ces bêtes de scène. Dommage pour vous vous avez manqué le meilleur ! Morrie au micro met tout le monde d’accord, leur 30 ans d’expérience impose le respect. Les solo de You sont imparable et c’est un plaisir d’entendre si distinctement la basse de Crazy Cool Joe malgré quelques problèmes technique avec sa pédale d’effet.

Seule ombre au tableau, à mon goût, leur set était concentré sur leurs deux derniers albums. La seule escapade dans le passé avant leur dissolution : Serafine. Mais qu’à cela ne tienne, le public qui est resté jusqu’au bout s’est donné à fond pogotant comme jamais.

Morrie, qui parle parfaitement anglais, nous promit de revenir en France, ses camarades de Sadie et SuG ont fait de même. Nous espérons leur retour pour des concerts en solo plus longs et dans des salles plus intimistes.

Set list

Suishoujuu
SSS
Calamity
Matenrou Game
Angel
Serafine
Seiren
Blackout
Devil Sleep

Encore
Conception

C’était un beau concert que vous devriez tous regretter de ne pas être venu voir. On a pu y voir plusieurs génération de musiciens offrirent un concert exceptionnel dans une salle exceptionnelle. Gageons que l’année prochaine le Japan Music Fest. prennent en compte les spécificités française pour nous offrir un événement à la hauteur des groupes invités.

Un grand merci à Saé et Charlotte !
Photos : Tanja

About the Author