deadman

Cette fois je vais vous présenter un groupe que j’ai adoré par dessus tout et dont j’ai loupé l’unique concert en France. Je les avais déjà vu par deux fois au Japon, mais jamais en one man. Je m’en mords encore les doigts !
Je n’aurais que deux conseils à vous donner : ne louper jamais une occasion de voir un groupe que vous aimez et réécouter deadman.

Généralement étiqueté comme un groupe de visual kei, deadman avait un style de musique rock sombre et marquant, mélodique mais parfois violent. Mako, le parolier du groupe, écrivait et chantait sur des thèmes tels que la dépression, la religion, la souffrance émotionnelle et psychologique et le suicide. Mako, dans le rôle d’un maniaque égaré, marche et se dandine en s’agitant comme s’il avait des spames. Cette attitude, combinée à une musique prenante et des paroles émouvantes, rend unique leur concert.

Il y a des musiciens dont la fusion est indispensable. Mako (Keinau chant et aie (Lamiel, Kein, The Studs) à la guitare étaient de ces fusions là. aie avait rejoint Kein le groupe de Mako à la fin de celui-ci. Mais qu’à cela ne tiennent, en janvier 2001, ils fondent deadman avec Yukino le bassiste de Kein et Toki le batteur de l’ancien groupe de aie à savoir Lamiel.

Leur premier concert à lieu le 20 mars au Nagoya ELL. Il en ressort Subliminal effect un mini album. Je reste encore dubitative sur son contenu, Mako n’ayant pas une partie vocale magnifique, Yukino nous pond des chansons à la limite du supportable… Bref, la montagne accouche d’une souris. Yukino quitte le groupe et forme GULLET.

C’est un coup de génie pour le groupe qui en perdant un membre trouve son inspiration musicale ! Aie, qui avait fait ses preuves dans Lamiel, reprend les commandes et compose pour le groupe (la seule chanson potable du 1er mini était de lui).

In media sort en août et c’est le choc. La voix de Mako prend toute son ampleur, les mélodies sont plus accrocheuses et le rythme est bien plus intéressant. Une renaissance pour le petit groupe qui finit en feu d’artifices sur leur premier album : Site of scaffold. Rien à jeter, cet album est l’un des meilleurs indies qu’on ait pu écouter cette année là. Leur son tantôt violent (RE:MAKE), tantôt doux (Sakura to ame), voire transcendant (Irobetsu no Nai Sora Kuukyo) donne des morceaux qu’on ne peut oublier. Même si la basse est peu présente sur le CD, en concert Takamasa le petit nouveau s’en tire à merveille.

Malgré tout, ils ne font pas plus de concerts et ne semblent pas évoluer plus que ça dans le milieu, ceci est sûrement dû au manque de soutien de labels aux reins solides… dommage. Lors de l’année 2002 ils font surtout des tournées en two man avec Blast qui curieusement est constitué lui aussi d’anciens membres de Lamiel et de Kein. Ensemble, ils produiront un single (Hirusagari no Jekyll to Hyde) chacun jouant une chanson de l’autre groupe. Seule petite gâterie dans l’année, la demo tape vendue uniquement en concert : Kunô no naka no taegatai sonzai.

Le groupe continue dans cette voie en restant underground, en mars 2003 sort leur second album, plus fourni que le premier : no alternative. Le maxi Family est uniquement vendu en concert.

Le 23 décembre ils participent à l’event géant au NK bay hall : FOOL’S MATE presents Beauti-fool’s Fest 03.

Ils sortent ensuite en fin d’année amefuri no himawari. Hélas, leurs deux CD suivants (Kafka et 701125) ne sont vendus que lors de leurs concerts.

Le 6 octobre sort leur 1er maxi,. Comme d’habitude ils nous servent des compos de toute beauté. En 2004 c’est au tour de Seijyano koushin de sortir en magasin. Deux clips sont tirés de ce CD mais le DVD n’a été vendu que lors d’un concert. C’est dommage car ils sont pas si mal que ça.

En juin 2005 car le groupe édite dans le commerce 701125 et Kafka devenant : 701125+2.

Pendant ce temps, Takamasa annonce son départ du groupe. Il fera son dernier concert le 6 avril 2005 à l’Ebisu Liquid Room, le jour de la sortie d’un DVD de deux clips, qui sera sold-out.
Le 10 juin, Kazuya (ex-aivi et babysitter) est officialisé dans le rôle de bassiste après avoir été membre de session. Après deux concerts individuels en août, le groupe rentre en studio d’enregistrement pour donner naissance à leur second album In the direction of sunrise and night light entre septembre et octobre. Le 20, 22, 23 et 25 novembre, aie joue en tant que guitariste de session pour la tournée d’aki (ex-Laputa). Après une tournée coupling de 7 dates avec lynch. fin novembre, leur album est enfin disponible dans les bacs le 14 décembre.

En 2006, deadman se produit le 28 janvier en France au Trabendo dans une ambiance intimiste et enchaîne le lendemain avec un concert à Francfort en Allemagne. Malgré ces premiers pas sur la scène internationale, durant le concert du 18 mars, le groupe annonce sa volonté de mettre ses activités en pause après la tournée de mai, avant d’officialiser la nouvelle huit jours plus tard sur son site. C’est le 23 mai, au Shibuya-Ax qu’a lieu ce qui est probablement le dernier concert de deadman, un show qui comprendra plus de quarante chansons et qui sortira en DVD le 27 décembre 2006.

Deadman fait parti de ces groupes talentueux, mais qui hélas n’ont pas vécu assez longtemps. Ce que fera aie avec Daisuke (ex. Kagerou) ne me convaincra pas vraiment. La voix et le charisme de Mako était en parfaite harmonie avec sa musique. Il a hélas complètement arrêté sa carrière de chanteur.

Live report
28 mars 2002 Event : Pool, Crack brain, ELDorado, Jakura, Jinkaku radio, deadman, Ash / PS COMPANY PRESENTS « TRIBAL ARIVALL Vol.73″ / Shibuya ON AIR WEST
05 décembre 2003 two man : The GazettE + Deadman / Shibuya ON AIR WEST

Discographie

ALBUM
08.03.2003 no alternative
14.12.2005 in the direction of sunrise and night light

DVD
27.12.2006 endroll
27.12.2006 0605231830

DEMO TAPE
21.06.2002 Kunou no naka no taegatai sonzai

MAXI-SINGLE
21.11.2001 siteOfScafFold
11.04.2002 Hirusagari no Jekyll to Hyde
00.04.2004 701125 (en concert)
08.06.2005 701125+2
25.04.2001 subliminal effect
20.08.2001 in media
27.07.2002 Hirusagari no Jekyll to Hyde
11.10.2003 Amefuri no himawari
13.01.2004 Kafka (en concert)
06.10.2004 °C
09.03.2005 Seija no koushin

PVS
00.04.2004 2 clips

SINGLE
26.04.2003 family (Tokyo edition) (en concert)
23.04.2003 family (Nagoya edition) (en concert)
13.04.2003 family (Osaka edition) (en concert)
03.10.2004 °C+1 (en concert)

About the Author