La’Mule

La’Mule, malgré un nom qui nous fait tous sourire, était un groupe de talent ayant une musique mélodieuse et criarde à la fois, comme savaient si bien le faire les nombreux groupes de Nagoya.
Leur premier look blanc et rouge (sang) était vraiment magnifique ainsi que leur prestation scénique énergique et enthousiaste, pourtant comme beaucoup d’autres ils se sont séparés après un changement de look et de style qui n’a pas fait mouche.

Mais revenons en détail sur la courte carrière de La’Mule.

Le groupe s’est formé en janvier 1996. Les membres sont à l’époque : Kon au chant, Fumi et Yuki aux guitares, Isuke à la basse et You-ya à la batterie. Ils sont tous originaires de Nagoya, ville qui a vu la naissance de bon nombre d’excellentes unités de Visual Kei comme Laputa, ROUAGE, KUROYUME, LAMIEL, Phobia etc.

Kon qui avait débuté comme guitariste arbore toujours un œil cerné de noir à trois larmes. Il devient vite le symbole du groupe. Certains peuvent se demander ce nom un tant soit peu ridicule pour un groupe de heavy/punk. La’Mule n’a pourtant aucun rapport avec l’animal mais est tout simplement la prononciation de : l’amour à la japonaise. Il faut donc prononcer lamourou et non la mule.

Habillés généralement de blanc, leurs vêtements sont tachés de sang. Tout à un commencement et pour eux, cela se fera par une démo tape LEPRA dont une seconde presse verra le jour au mois de novembre. D’event en event, ils perfectionnent leur style et leur jeu de scène.

Petit groupe deviendra grand, pour eux c’est le cas de le dire, puisqu’ils organisent leur premier one man au mois d’avril 1997. Puis, ils entrent dans la petite maison de disque indies SOLEIL, chapeautée par Kaiki (ex. With Sexy, et ex. Rouage). Grâce à cette production, sort leur deuxième démo tape JÔKEI NO MIYAKO, au mois de mai. Comme à chaque fois, le groupe part en tournée avec le label.

Un an après leur premier one man, ils éditent leur premier maxi single sous le nom de TOKI NO SORETSU, suivi en juin 1998 par une seconde presse. Dès lors, ils éditent leur ancienne démo tape JOKEI NO MIYAKO en CD avec un bonus, une chanson sans titre. Pendant qu’ils sont en train d’enregistrer leur sublissime album INSPIRE, leurs deux guitaristes quittent subitement la formation. Très vite, Nao est le premier nouveau guitariste il fait même avec eux la promotion d’INSPIRE qui sort le 21 octobre.

Dans le même temps, ils continuent coûte que coûte la tournée BLOOD CRACK (du 16 au 30 septembre). Les one-man se dérouleront quant à eux du 5 au 20 novembre, ainsi que les concerts. Sin est enfin recruté. Ce petit miracle a pu s’accomplir car c’est Isuke le principal compositeur avec Kon. C’est le succès. Les events et les one-man se succèdent sans relâche au mois de décembre.

Pour eux l’année débute le 27 janvier 1999 pour être reportée au 12 février avec la sortie d’INSPIRE, une vidéo de clip assez courte (8 min). Le même jour aura lieu un one man intitulé MAKING OF INSPIRE.
Le Shock Wave Circuit ARU NO ARASHI ’99 accueillait entre autres le groupe La’Mule.

CURSE (la malédiction) propose donc un premier travail complet des cinq membres actuels. Sorti le 25 mars, ce maxi passe de la sonorité La’Mule à la fois complexe et envoûtante. Ce maxi fait son entrée dans le classement de l’Oricon à la 38e place. S’en suit le Tour Curse 1999, trois jours de one man, tous complets qui se termine au Shibuya On Air West. Il faudra attendre le 28 juillet pour la sortie de la vidéo éponyme, contenant deux clips. Elle est distribuée à 10 000 exemplaires.
C’est à cette époque que fut créé le fan-club : C.U. Tout se passe bien. Le groupe participe au Shock Wave, leur notoriété grandit chaque jour d’avantage. le 22 septembre sort Kekkai- glass Shinkeito Jiga Kyôkai tirés à 30 000 exemplaires avec deux pochettes différentes, il sera classé 27e à l’Oricon.

Le 25 septembre, ils investissent le Shibuya On Air West (950 places). La consécration arrive avec leur premier concert au Shibuya Kokaido (2050 places), une vidéo y est même offerte.
Le Tour Kekkai – Glass Shinkeito Jiga Kyôkai se déroule dans tout le Japon en débutant le 10 décembre pour se terminer le 15 janvier, au Club Citta’.

Le succès amène La’Mule à sortir DESET MOON une box tirée à 20 000 exemplaires. Il change d’ailleurs de nom pour s’appeler Fuyûtsuki – Yuigadai Kikeikyôten. Elle contient un art book, une vidéo, un poster, un single (contenant DESET MOON en reprise) et des cartes postales. Une seconde presse est commercialisée le mois suivant.

Pour le concert final, ils investissent pour la seconde fois le Shibuya Kokaïd, et ce le 5 février 2000.
Mais coup de théâtre, Isuke se blesse au poignet. ils annulent le concert quelques jours auparavant Isuke étant interdit de basse pour deux ou trois semaines. Ils s’en excusent dans leur publicité. A partir de ce moment, ils ne stopperont plus de concerts. Le Tour Final continue donc du 1er mars au Meguro Rock Maykan pour se terminer le 24 avril au Yokohama Bay Hall.

Ils trouvent tout de même le temps d’enregistrer un single : Nigatsu Itsuka No Namida.
Ensuite avec S, ils entament un véritable marathon leur coupling Tour : Atsuryoki s’étalera sur 34 dates du 1er juillet au 15 août. Côté one man le Tour Knife comportera trois dates, les 5,6 et 12 juin. Un CD est même offert à l’Akasaka Blitz. En parlant de Knife justement, le single sort le 06 juin. Le packaging est beaucoup moins luxueux que les précédents.

Ils apparaissent dans le box de Soleil Tresure Box Set et participent au concert du 20 août au Shibuya Kokaïdo. Comme à leur habitude, la vidéo Knife sort le 10 octobre. Pendant ce temps Kon (chant) participe aux concerts d’adieu de Vasalla avec kaie et il annonce également qu’il va prendre du recul par rapport au groupe.
Pourtant le 26 décembre sort Dear leur première vidéo officielle live. Quelques vidéos non officielle, venant du staff du groupe circule dans les boutiques depuis quelques années.

Pour débuter cette année 2001 en beauté le Tour Climax ouvre le bal. Cette tournée débute le 4 janvier et se termine 11 dates plus tard, le 11 février.
C’est le 22 février que sort Climax. Dans les publicités dernier est sous-titré comme étant le « definitive album ». Stupéfaction parmi les fans, le groupe se sent obligé de s’expliquer sur ce titre et affirme que « definitive » ne signifie pas « fin » mais « début »… Pourtant le groupe se fait de plus en plus rare. Il n’y a quasiment aucune publicité ni interview dans les mois qui suivent.

En mai, sort le maxi Sweet Enemy tiré de leur album. Leur tournée se divise en deux parties : Le Tour « Climax » et le Tour « definitive » avec un Definitive Final à Tokyo. Le 21 mai, ils sortent comme c’est maintenant leur habitude, Sweet Enemy en vidéo.

Il faut attendre le 20 juillet avec Tsuitachi no nen no sora pour avoir un nouveau maxi. Kon officialise son groupe solo avec Kaie ex. Vasalla (mais aussi ex. Hysteric Blame, ex. With Sexy) sous le nom de Geno. Leur première démo Otoko noko onna no ko sort le 31 juillet.

La’Mule entame une tournée « solo » du 24 juillet au 12 août. Ils participent aussi à plusieurs event de Soleil. La vidéo du concert du 20 août 2000 est elle aussi commercialisée.
Au mois de septembre c’est au tour de Geno de tourner - Savaba – namida, du 03 au 29 septembre. Le 12 octobre aura même lieu leur premier one man. C’est aussi le jour de la sortie de leur premier album Zeroshiki. Pour le 24 décembre ils sortent Ran un nouveau maxi.

Leur nouveau maxi single Gimmick sort le 2 février 2001. Mais une autre nouvelle plus inquiétante vient secouer le groupe : Sin s’en va au mois de février pour rejoindre une autre unité nommée Jelly berry.

S’en suit une longue tournée à travers le Japon. Autre coup dur, label Soleil ferme boutique ! Malgré tout ils continuent tout de même seul et sortent le 11 novembre spycho dive et le 12 décembre le maxi single : BERLIN.
Sin
revient tout de même de son escapade chez Jelly berry, mais cela ne suffit pas à relancer la machine… La’Mule n’est plus qu’une ombre qui va s’évanouir d’ici peu.

2003 marque la fin du groupe, plus précisément le 29 août. Leur dernier hommage à leur fan sera un DVD : Love me sortie le 15 octobre… La descente du groupe fut tout aussi fulgurante que sa chute… Mais ce que l’on doit retenir ce sont ces quelques chansons inoubliables qu’ils nous ont donné durant ces années.

Que sont-ils devenus ?
Kon, Nao et Sin on monté un nouveau groupe CELL (site officiel) en 2012.

Discographie

ALBUM
10.09.2002 BEST
22.02.2001 Climax
02.12.1998 Inspire

DVD VHS concert
15.10.2003 Love me
26.12.2000 DEARS

DEMO TAPE
18.07.2001 Sola
06.01.1998 Mind Control/Usagi no tsumi
00.05.1997 Joukei no miyako (1st Press)
00.05.1997 Joukei no miyako (2nd Press)
00.04.1997 mis-take of out-take
00.11.1996 Lepra (2nd Press)
07.09.1996 BLACK TAPE
00.03.1996 Lepra (1st Press)

MAXI-SINGLE
12.12.2002 BERLIN
11.11.2002 Psycho dive
02.02.2002 Gimmick
24.12.2001 Ran
20.07.2001 Ichinichi no Kodoku Hyakunen no Kodoku
25.05.2001 Tsuitachi no nen no sora
21.05.2001 Sweet enemy
06.06.2000 Knife
00.03.2000 Nigatsu Itsuka No Namida
28.07.1999 Kekkai – glass Shinkei to Jiga Kyôkai –
25.03.1999 Curse
00.00.1997 joukei no miyako

MINI-ALBUM
04.04.1998 Toki no souretsu (1st Press)

Autre
29.05.2002 fit to make the heavens fall
00.00.1999 Fuyuutsuki – Yuigadai Kikeikyouten

DVD VHS clip
23.09.2002 everlasting
21.05.2001 Sweet enemy
06.06.2000 Knife
28.07.1999 Curse
28.07.1999 Kekkai- glass Shinkeito Jiga Kyôkai
12.02.1999 Inspire

-Article publié initialement en 2010 et lis à jour en septembre 2014-

About the Author