ToshI ou Lavage de cerveau – retour de 12 ans d’enfer

Avec la renaissance de X JAPAN, il est bon de revenir sur le livre que ToshI vient de sortir sous le nom de Sen’nô /jigoku no nijûni-nen kara no seikan 洗脳 地獄の12年からの生還 ou Lavage de cerveau – retour de 12 ans d’enfer.
Dans ce livre, le chanteur de X JAPAN raconte sa terrible expérience au sein de la secte dirigée par MASAYA et Moritani Koari. Tout d’abord dans le prologue il rend hommage à son véritable père, décédé le 19 mars 2003 qu’il n’en a eu connaissance que bien plus tard. Il veut également dénoncer qu’ en 2010 encore son nom « TOSHI » soit encore utilisé par MASAYA qui vend encore des CD et publie des photos de lui indiquant qu’ils sont « amis ». Par là même il change son nom pour devenir ToshI.

En 1993, l’histoire commence comme une belle histoire. Malgré qu’il ne soit pas comédien, Toshi est surpris d’avoir été choisi pour interpréter le rôle principal de Hamlet de la comédie musicale éponyme. Le rôle d’Ophélia est dévolu par les producteurs à une jolie jeune femme Kaori MORITANI que Toshi avait déjà vue dans une pièce précédente.

En démarrant sa carrière solo l’année précédente, Toshi a fondé ses propres bureaux de production dont il a donné la direction à son frère aîné. Cependant, celui-ci ne se montre pas à la hauteur de la situation. Outre les problèmes financiers, il divulgue à la presse people des photos de famille et d’enfance du chanteur de X JAPAN. Cela choque énormément Toshi qui ne lui pardonne pas et lui donne son congé avec dédommagement financier. Puis, il donne la comptabilité de sa boite à une autre personne mais assez vite des anomalies financières apparaissent là encore dans la comptabilité. En désespoir de cause, Toshi se tourne vers son second frère qui travaille dans la finance à New-York. Toutefois toutes ces trahisons à répétitions le marquent et l’ébranlent fortement, lui qui passe son temps seul à L.A.

Hamlet est un succès, les deux interprètes se côtoient amicalement. Après la fin des représentations, chacun part vers ses propres activités. Toshi part seul à Los Angeles pour continuer les enregistrements de DALHIA et entretient une correspondance avec Kaori MORITANI.
A cette époque, ils sont bons amis. Toshi empêtré dans les enregistrements, n’arrive pas à répondre à la demande de YOSHIKI qui souhaite une prononciation américaine puisqu’il vise le public américain pour son prochain opus. Toshi déprime seul dans sa chambre d’hôtel. Il est vidé mentalement et physiquement. Loin de chez lui, de sa famille, de ses amis, son seul réconfort est l’échange de lettres avec Moritani. Peu à peu leurs relations se transforment. Il faut dire que la belle sait y faire, elle lui répète « qu’elle ne veut pas connaître la rock star, mais l’homme ». Entre poèmes et flatteries, elle ne brusque rien mais entre dans sa vie doucement, gentiment, avec sourire, tendresse, apaisement et fermeté.

En 1995, les enregistrements de DALHIA ne sont toujours pas finis. Pour parfaire son accent Toshi suit des cours avec un orthophoniste. Enfin YOSHIKI est satisfait. Toutefois, l’absence de concert du groupe depuis plusieurs mois pèse au chanteur qui s’ennuie. Les lettres sont de plus en plus enflammées. Et quand Toshi revient au Japon, tous les deux sont amoureux.

En décembre 1996 après les concerts au Tokyo Dome, Toshi et Moritani écoutent beaucoup de musique new wave, healing music… cette dernière pleurait en écoutant un cd d’un certain MASAYA, cela semblait curieux à son mari. Un jour elle lui dit alors « ça serait bien que tu quittes X JAPAN, que tu coupes les ponts avec ta famille qui t’a trahi, oui balances tout ça. Moi je suis ta chance ! ». Et très vite, Moritani influence Toshi en lui faisant changer de look. Fini les cheveux teints, le maquillage, les vêtements voyants et tapageurs du Visual Kei, Toshi accepte tout cela. Il n’a plus confiance qu’en elle. Elle est son havre de paix, et durant l’année 1997 il va changer sa vie.

Janvier 1997 – Enfin, DALHIA est fini. Selon le souhait de sa belle Toshi et Moritani s’épousent civilement, pourtant l’attitude de sa femme change radicalement. Elle si agréable a des sauts d’humeur. Elle le sépare peu à peu de sa famille, dénigrant sa mère, ses frères, YOSHIKI, X JAPAN. Elle lui demande à nouveau de quitter X JAPAN qui ne lui apporte plus rien. Et Toshi accepte.

Le 23 avril 1997. Toshi part à Los Angeles pour rencontrer les membres du groupe. L’entrevue va se passer dans les studios d’enregistrement de YOSHIKI. Que va-t-il lui dire ? que son choix est de rester auprès de sa femme ? Sans doute… Assis autour d’une table ronde, embarrassé Toshi dit « Yoshiki j’ai à te parler… ». Yoshiki sait déjà de quoi il s’agit et lui répond «Je sais, Toshi… mais je veux consulter également les autres membres du groupe ».
Ainsi HIDE, HEATH, YOSHIKI et Toshi, se retrouvent. L’ambiance est lourde. Toshi explique qu’il n’a plus sa place en tant que chanteur de X JAPAN ce qui met HIDE en colère. Toshi est surpris car c’est la première fois qu’il voit HIDE en colère. YOSHIKI reste silencieux. HIDE tente de le faire changer d’avis. Pourtant Toshi reste inflexible Il ne sent pas pouvoir continuer à être corps et âme un X JAPAN. Il leur dit même «J’ai rencontré de nouvelles personnes et de nouvelles valeurs sont nées ». Il pense pouvoir sauver les gens par la musique, c’est du moins la théorie de son épouse.

Toshi rentre au Japon retrouver sa femme qui l’attend souriante. Elle a gagné une nouvelle fois et mesure l’emprise qu’elle a sur son mari.

La méfiance de l’entourage de Toshi envers Moritani est unanime. Son frère, le nouveau directeur de ses bureaux, se méfie beaucoup d’elle. Il en parle à Toshi « c’est une femme dangereuse, tu devrais faire attention à cette femme » Mais comme un homme amoureux Toshi est sous influence et ne crois pas du tout ce que lui dit son frère. Les relations de sa femme et son frère se détériorent alors. Elle qui faisait souvent des cadeaux lance « il veut faire de son petit frère un marionnette » elle avait même attitude envers sa mère. A force, Toshi espace ces relations avec sa famille y compris ses frères.

En juin 1997, Moritani l’emmène à Kagoshima pour voir une exposition d’une peintre MATSUDA Norie, amie de MASAYA, propriétaire de ce dit musée. L’attitude de sa femme étonne un peu Toshi car elle pleure devant les toiles, se prosterne, allant jusqu’à s’écrouler sur le plancher, tout comme les autres personnes présentes d’ailleurs. L’employée du musée leur propose donc de voir MASAYA en concert privé.

Deux mois plus tard, tous le deux achètent leur billet pour un concert privé situé dans un sous-sol d’un immeuble au cœur de Tokyo. Une quarantaine de personnes dévouées à ce chanteur assistent à cet évent. A l’issue de ce concert un peu spécial, une personne du staff leur propose de rencontrer l’artiste de manière exceptionnelle.
Toshi est à ce moment là envoûté par la voix chaude, les paroles apaisantes, le parcours atypique de MASAYA. Ce dernier leur propose de participer à des séminaires. Les rencontres avec MASAYA vont se succéder. Lors de l’une d’elle MASAYA propose à Toshi de chanter une chanson de sa composition. Comme il en a fini avec X JAPAN, Toshi accepte.

Dès septembre 1997, Toshi et sa femme participent à leur première séminaire. Fiévreux Toshi ne tient pas y aller mais devant l’air mécontent de Moritani, il la suit. MAYASA en bon mental trainer sait parfaitement dominer rapidement ses adeptes. Tout d’abord par des séances de plusieurs jours qui n’ont pas d’autre but que de détecter ses faiblesses. Il sait aussi se faire bien rémunérer.

Les séances de Home of Heart (HOH), nom de la société anonyme sous laquelle MASAYA officie, se sont de plus incisives. Toshi raconte que MASAYA dirige ses séances de manière violente exagérant et déformant les propos. Il réussit à faire avouer à Toshi qu’il souffre depuis la petite enfance d’un complexe d’infériorité vis à vis de ses frères, de sa mère et que ce complexe aurait durer au temps de sa gloire avec X JAPAN. Et puis qu’il se trouvait laid.

Le directeur de HOH n’aime pas la tendresse par contre il faut lui être obéissant. Et c’est durant ces séances que l’on commence à frapper Toshi dans le dos pour expier de supposées fautes. Il manie habilement la carotte et le bâton et bientôt le lavage de cerveau peut commencer. Les séminaires se succèdent, toujours plus violents, toujours plus avilissant. Toshi doit travailler pour la HOB et enrôler à son tour d’autres adeptes et pour rapporter de l’argent.
Étant chanteur, MASAYA lui propose d’interpréter une de ses chansons. Il pourra ainsi vendre des CD, chanter dans des tournées de 2e zone, le tout sous les insultes et brutalités de sa femme.

Le 31 décembre 1997, X JAPAN donne son dernier concert. Quelques jours avant, pour les répétitions, Toshi doit obtenir l’autorisation de MASAYA qui n’est pas chaud pour le voir partir mais au final lui donne son accord. Toshi n’a pas adressé un seul mot aux membres de X JAPAN.
Le jour de la représentation, Toshi raconte que durant 3 h il a subit des brutalités, des insultes particulièrement sévères. Il en sort livide, en pleurs et sans voix.
Pour le premier morceau AMETHYST, Toshi entend les clameurs des fans du Tokyo dome, mais aussi dans la tête résonnent encore les voix de MASAYA et Moritani.
Durant un morceau, HIDE s’approche de lui et lui dit simplement « Moritani est une criminelle, elle te fait vivre l’enfer ! Fais attention ». Ce sont les derniers mots qu’il lui a adressés.

(La suite la semaine prochaine !)

Article rédigé par MA’J

About the Author