ToshI ou Lavage de cerveau – retour de 12 ans d’enfer

Avec la renaissance de X JAPAN, il est bon de revenir sur le livre que ToshI vient de sortir sous le nom de Sen’nô /jigoku no nijûni-nen kara no seikan 洗脳 地獄の12年からの生還 ou Lavage de cerveau – retour de 12 ans d’enfer.
Dans ce livre, le chanteur de X JAPAN raconte sa terrible expérience au sein de la secte dirigée par MASAYA et Moritani Koari. Tout d’abord dans le prologue il rend hommage à son véritable père, décédé le 19 mars 2003 qu’il n’en a eu connaissance que bien plus tard. Il veut également dénoncer qu’ en 2010 encore son nom « TOSHI » soit encore utilisé par MASAYA qui vend encore des CD et publie des photos de lui indiquant qu’ils sont « amis ». Par là même il change son nom pour devenir ToshI.

2 mai 1998La mort de HIDE

Dans la matinée la sonnerie de son portable résonne, c’est un coup de fil de son frère, il entend « HIDE san est décédé ce matin », « Hein ? Tu plaisantes ? »,. « Non, sa dépouille est exposée au crématorium de Meguro. Tous les membres de X JAPAN seront là ; YOSHIKI arrivera demain, tu dois y aller aussi. »
HIDE est mort…. Toshi n’arrive pas à y croire. Il fait part à Moritani du décès de son ami et lui dit qu’il ne participera aux séances. Il lui demande de prévenir HOB et il obtient l’autorisation « vas y immédiatement fais toi voir au moins une fois ».

Toshi se rend au crématorium en taxi. En arrivant, il demande comment cela est arrivé. La personne met ses mains autour du cou. « Hide s’est suicidé ? ». Toshi est affolé. PATA et HEATH sont déjà là assis sur une chaise. Leurs regards se croisent. PATA n’a plus la force de dire un mot, HEATH lui dit « Toshi merci d’être venu malgré tes occupations ». Mme MATSUMOTO pleure à chaud de larmes, son mari également. Toshi s’incline devant le cercueil, pendant que les musiciens d’autres groupes pleurent autour de la dépouille du guitariste de X JAPAN et crient. Leurs éclats de voix fait penser à Toshi la voix hystérique de Moritani. Puis, il s’adresse aux parents de HIDE pour prendre congé « vous voudrez bien m’excuser mais je vais me retirer »
A petit pas, Il sort du crématorium et demande l’aide du ciel. Ce soir, le ciel est de couleur orange et en un instant lui revient l’éternel sourire de HIDE qui riait d’un rien. Mais sa tranquillité se dissipe d’un coup car il retrouve Moritani qui continue les insultes et les violences.

Les funérailles furent organisées le 7 mai. Trois heures avant Toshi subit insultes et brutalités dans les locaux de HOH. Puis, il se change dans les toilettes et part précipitamment. Dans la voiture qui l’emmène au Tsukuji Hongan Ji, Toshi voit les longues rangées de kenka (décoration florales mortuaires). Lorsqu’il pénètre dans la salle, la cérémonie a déjà commencé. Il se glisse à sa place devant le grand autel où une grande gravure de HIDE avec ses cheveux rouges est placée. Autour sont alignées ses guitares préférées. Le tout est recouvert de fleurs. YOSHIKI est au piano et Toshi entonne Forever Love. Il a tellement pleuré et crié ce matin là qu’il a du mal à chanter. Dans sa tête il lui revient sa dernière conversation avec HIDE.

C’était le 28 septembre 1997, quelques jours après que la séparation de X JAPAN ne soit annoncée à la presse. Un article paru dans un hebdomadaire fit réagir HIDE qui lui avait téléphoné. Ce dernier était en colère alors que Toshi ne connaissait pas la teneur de cet article et s’en excusa auprès du guitariste.
Durant 20 minutes, ils parlèrent ensemble. HIDE s’inquiétait de ces séminaires et pour la première fois Toshi parlait à un étranger de ces séminaires, de ces séances, de leur teneur psychologique et psychanalytique. HIDE était comme un grand frère, toujours affectueux et sur la scène du dernier Tokyo Dome il lui souffla ses inquiétudes.

La cérémonie continue avec les offrandes de l’encens et des fleurs. Toshi offre sa couronne de fleurs qu’il dépose sur le visage sans maquillage de Hideto MATSUMOTO. Ses larmes coulent. Il hurle « hide chan ! ». Le cercueil quitte le Tsukuji Hongan Ji pour rejoindre le cimetière de Yokosuka. Une foule de 50 000 personnes attend à l’extérieur. Les fans hurlent le nom de HIDE. Les cris montent vers le ciel. Le cercueil est soutenu par les membres de X JAPAN et quelques autres relations. Toshi se souvient que HEATH tombe sur les genoux, alors tenant le cercueil d’une main, il soutient HEATH. A ce moment là Toshi est entre rêve et réalité.

2004 – Le procès de  Home of Heart

Pourtant, il reprend sa vie avec Moritani, MASAYA et de HOH. Il travaille sans relâche tous les jours de l’année totalement sur la domination de ces deux bourreaux, jusqu’au 8 avril 2004. Ce jour là, Toshi venait de terminer un mini-concert dans un établissement de personnes âgées. La télévision est allumée et sur la NHK il entend : « Une enquête est menée pour actes de maltraitance sur enfants par l’association Home of Heart (HOH) dans l’arrondissement de Tochigi et plus particulièrement sur 5 enfants et nourrissons ».
Pour la première fois Toshi se rend compte de la gravité de la situation. Il se dirige vers la télévision où passe un reportage réalisé dans l’établissement qu’il connaît bien. L’information a été divulguée par un avocat agissant au nom d’une association des droits de l’homme et demande des dédommagements pour les victimes.
La télévision diffuse la conférence de presse en édition spéciale. Des images en caméra cachée ont été tournées à l’intérieur de l’établissement pour montrer l’état de ces enfants. Il était indiqué que « Home of Heart est une association détruisant mentalement et physiquement par la violence, l’intimidation, l’exploitation financière et sévices sur ses enfants et ses adeptes »

La police et la justice ont dressé procès-verbal. L’association des victimes par l’entremise de son avocat a porté plainte. Le nom de Toshi est associé à cette affaire. On accusait en autre Toshi de faire de la pub pour cette secte. Pourtant, Toshi réfute tout cela sur sa home page car il n’avait pas connaissance de maltraitance sur les enfants. En mai 2004, des associations de victimes ont poursuivi en justice Home of Heart, Toshi Office, MASAYA et Moritani et TOSHI lui-même. Ce dernier, bien que victime lui-même, comparait dans le box des accusés toujours sous influence sans bien comprendre ce qu’il fait là.

2006 – Projet de reformation d’X-JAPAN

Deux ans plus tard, en août 2006, alors que Toshi est en concert dans la région de Nagano, est en plein préparatifs de son matériel avant de monter sur scène lorsqu’un homme apparaît. C’est M. TAKEDA, un responsable du X JAPAN management qui avait été directeur aussi de la boite de prod de Toshi. Ils se s’étaient pas vu depuis bien 12 ans et il avait un message « Yoshiki souhaiterait remonter X JAPAN, Toshi en serais-tu ? ». Toshi fait son concert sans donner de réponse.

Le mois suivant, une nouvelle fois, M. TAKEDA est là, toujours avec le même but « parler de la reformation de X JAPAN ». Toshi n’est pas partant « Non je ne le referai pas une seconde fois ». M. TAKEDA dit alors « Si tu refais X JAPAN, on te paye 3OO millions de yens dont 15O millions payables immédiatement, passe le message aux autres ».

Fin octobre 2006, une entrevue entre M. TAKEDA et MASAYA est organisée dans un hôtel de luxe de Shinjuku. MASAYA ne veut pas lâcher son « protégé » aussi facilement mais l’appât du gain fait qu’il finira pas accepter de toucher la belle somme de 150 millions de yens. Malgré tout les brutalités de Moritani deviennent encore plus violentes. Dans un accès de violence elle lui lance « écris ton testament ». Toshi s’exécute et écrit « Je lègue tous mes biens à Moritani mon unique héritière ». Dès le lendemain le testament est déposé sur le notaire et avocat de Home of Heart.
Quelques semaines plus tard, Toshi reçoit les directives de MASAYA qui lui dit « fais bouger la reformation de X JAPAN et essaye de connaître les véritables intentions de YOSHIKI ».

Un peu tendu, il compose le numéro. Au bout de 30 secondes il entend un « Hello ». C’est YOSHIKI lui même. Il y a plus de 9 ans que les deux amis d’enfance ne sont pas adressés la parole. Toshi ne sait pas comment entamer la conversation il dit « on m’a dit que tu voulais reformer X JAPAN ». « Effectivement, répond YOSHIKI, et j’aimerais bien que ce soit avec toi, je reviens au Japon ce mois-ci on met au point un rendez-vous». Toshi répond « OK, j’ai été content de te parler depuis si longtemps. Merci Yoshiki ».

Le 19 octobre 2006, M. TAKEDA a versé 100 millions de yens sur le compte de Toshi Office. Il est prévu que l’argent liquide soit retiré immédiatement au guichet, par tranche de 30 millions. Le lendemain, Toshi est accompagné de Moritani venue spécialement de Nasu. Elle lui donne les indications à voix basse « Traite vite, tu mettras cette somme dans ce sac. Ces 30 millions de yens sont à retirer en liquide, puis on transféra 35 millions sur le compte de HOH ». L’employée de la banque compte les liasses de 1 million, les mets dans le sacs. Moritani l’interroge « tu as bien 30 liasses ?». A peine sortis de la banque, elle lui arrache le sac des mains.
De Hibiya ils se dirigent vers la succursale de Nishikasai. Dans un nouveau sac, Toshi met 35 liasses de 1 million de yens, un peu inquiet d’avoir de si grosses sommes d’argent sur lui tout de même. Puis il reprend contact avec M. TAKEDA pour la reformation de X JAPAN.
Durant le mois d’octobre, plusieurs sommes d’argent sont remises à MASAYA soit directement, soit sur les comptes des sociétés : HOH, ou Amajin une filiale dont Moritani est la directrice déléguée. 105 millions de yens en liquide sont passés des mains de Toshi à celles de Moritani qui continue néanmoins à l’insulter copieusement. Elle repart chez MASAYA tandis que Toshi rentre seul dans sa chambre d’un business hôtel du centre de Tokyo.

MASAYA et Moritani martèlent à Toshi que «YOSHIKI est la racine du mal. C’est le diable». Pourtant ils acceptent que YOSHIKI et Toshi se retrouvent lors d’une réunion. Tous les deux se souviennent de leur longue vie ensemble. Pourtant un mois plus tard, à la suite d’un incident M. TAKEDA s’écarte du projet ce qui interrompt l’affaire…

La suite la semaine prochaine pour la dernière partie !

Article rédigé par Ma’J

About the Author