ToshI ou Lavage de cerveau – retour de 12 ans d’enfer

Avec la renaissance de X JAPAN, il est bon de revenir sur le livre que ToshI vient de sortir sous le nom de Sen’nô /jigoku no nijûni-nen kara no seikan 洗脳 地獄の12年からの生還 ou Lavage de cerveau – retour de 12 ans d’enfer.
Dans ce livre, le chanteur de X JAPAN raconte sa terrible expérience au sein de la secte dirigée par MASAYA et Moritani Koari. Tout d’abord dans le prologue il rend hommage à son véritable père, décédé le 19 mars 2003 qu’il n’en a eu connaissance que bien plus tard. Il veut également dénoncer qu’ en 2010 encore son nom « TOSHI » soit encore utilisé par MASAYA qui vend encore des CD et publie des photos de lui indiquant qu’ils sont « amis ». Par là même il change son nom pour devenir ToshI.

Le 16 mars 2007, Toshi se retrouve dans les studios North Hollywood de YOSHIKI, pourtant à peine a t-il commencé à parler à YOSHIKI que son portable sonne. Moritani lui dit « Allô, qu’est-ce qu’a dit YOSHIKI ? Est-ce qu’il a parlé ? Et de quoi avez-vous parlé ? N’oublie pas MASAYA est ton sauveur, c’est à cause de Lui (YOSHIKI) qu’on a des problèmes, qu’on parle le secte, de sévices sur enfants. Et même si on parle de reformation de X JAPAN, tu seras protégé par MASAYA et par Home of Heart »
25 minutes passent, le portable sonne à nouveau. Toshi s’isole dans les toilettes et subit 10 minutes d’insultes. Le teint pâle il rejoint la pièce où YOSHIKI l’attend inquiet. « Toshi, tu te sens bien. Tu as beaucoup de coups de fil dis donc ! ». Toshi répond : « Désolé, des affaires urgentes au Japon ». Mais YOSHIKI n’est pas dupe « Je pense que tu es sous le contrôle de HOH ce qui me préoccupe. Tu sais j’ai fait une chanson à la mémoire de hide, tu veux écouter ». Toshi accepte.

YOSHIKI se met au piano et lui donne le texte qu’il a écrit il y a 10 ans. Après avoir fini de chanter Toshi lui dit « Elle est merveilleuse… est-ce que tu reprends les activités de X JAPAN ? », YOSHIKI répond « … je ne sais pas encore… »
Depuis 5 mois, on parle de cette reformation mais cela traîne en longueurs alors en septembre 2007 une nouvelle fois Toshi se rend à Los Angeles pour voir YOSHIKI.
Toshi propose « et si on allait manger ensemble ». Tous les eux se retrouvent dans un restaurant japonais fréquenté autrefois par Toshi lorsqu’il vivait à Los Angeles. YOSHIKI commande de l’alcool au garçon mais pas Toshi car MASAYA lui a toujours dit que l’alcool était mauvais,. « Toshi, tu ne prends pas d’alcool ? Aujourd’hui ça faisait longtemps qu’on avait pas pris un repas ensemble alors je bois un peu ! A la nôtre ! ».

YOSHIKI parle de leur enfance, du collège, du lycée, du temps où X était un groupe amateur, YOSHIKI se met à pleurer, à rire. Toshi rit aussi revenant à une certaine légèreté. Ils parlent aussi de l’avenir de X JAPAN. YOSHIKI ayant toujours en tête un développement vers le monde de son groupe. A ce moment là, ils sont comme les amis d’enfance d’autrefois, alors, YOSHIKI dit : « J’ai presque fini les enregistrement pour un film musical de Hollywood. A présent, je n’ai pas pensé vraiment à X JAPAN. J’ai un sentiment positif mais dans l’immédiat je n’ai pas de réponse. Pourtant, pendant ce temps, viens en studio pour chanter et enregistrer Without You. ».
Revenu au Japon, YOSHIKI reprend contact avec Toshi pour lui transmettre une nouvelle chanson qui sera le générique d’un film SAW. C’est une grande chance pour YOSHIKI.
Le revoilà donc en enregistrement pour I.V. un morceau aux arrangements complexes. Les paroles sont en anglais du début à la fin mais cela ne stresse pas Toshi. Ce morceau a été choisi parmi 200 pour être le générique de ce film hollywoodien. Dès le 18 octobre 2007 la home page de X JAPAN annonce « l’ouverture des activités » ainsi que le tournage du clip de I.V. Le 21 octobre, la vidéo de promotion est tournée à Odaiba. Les fans sont venus en nombre soutenir le groupe. Un écran géant est installé pour leur permettre de voir les musiciens.
Jusque là sans maquillage, Toshi revient dans le monde du rock. Pourtant MASAYA se charge de lui donner des directives comme « Porte des lunettes de soleil, mais sois sans fard ! ». Mais Toshi redevient le TOSHI chanteur rock de X JAPAN. Le tournage vidéo fini, les membres du groupe adressent un message aux fans venus dans le parc, YOSHIKI empoigne le micro :« J’ai décidé que ce sont là les débuts mondiaux de X JAPAN et je veux vous dire qu’il y aura des concerts au printemps prochain » et il poussa un hurlement. Toshi se dirige vers le micro de YOSHIKI ,mais que dire? il ne dit rien car il lui revient en tête les phrases de MASAYA ou de Moritani…

Puis la vie reprend son cours, malgré les énormes sommes d’argents versées, Toshi continue ses activités dans une certaine pauvreté. Il tourne dans tout le pays pour vendre des CD en passant dans tous les établissements sociaux.
Les concerts des 28,29 et 30 mars 2008 marquent la reformation de X JAPAN. Les billets se vendent comme des petits pains et le Tokyo Dôme est sold out. A l’ouverture du premier concert le groupe a deux heures de retard, l’hologramme de HIDE montre des difficultés dans le dispositif acoustique qui fait entendre le jeu de HIDE. Le réglage devant se faire entre l’image de HIDE, son jeu de guitare, le jeu du groupe le tout doit se rejoindre ce qui rend ce travail extrêmement compliqué.
Jusqu’à l’entrée en scène Toshi continue de recevoir sans cesse des coups de fil de Moritani. A 20 h 19 minutes, Toshi peut enfin entrer en scène avec. THE LAST SONG opening stage de ce Tokyo Dôme lors qu’il y a près de 10 ans le 31 décembre 1997 ce morceau avait été interprété au final du concert de séparation. Les clameurs chaleureuses des 55 000 personnes enveloppent Toshi, mais tout en chantant il croit voir les silhouettes de MASAYA et Moritani.
Lorsque le 3e concert fut fini, le lendemain il retourne dans une tournée rurale pour vendre des CD. Ces déplacements se font en train. Il loge dans les business hôtel les moins chers indiqués par Moritani qui lui répète que « Un artiste qui fait 3 fois des concerts au Tokyo dôme est un misérable ! » Néanmoins il commence alors à nourrir des doutes envers MASAYA et Moritani.

Les 3 et 4 mai 2008 a lieu au Tokyo Ajinomoto Stadium le HIDE mémorial commémorant les 10 ans de la disparation du musicien. Ces évents réunissent des groupes de jeunes rockers. Pour les répétitions. Toshi coupe son portable. Il est comme soulagé, content de pouvoir discuter avec ces jeunes musiciens. Ces jeunes sont très courtois. Tous viennent le saluer et lui demander des conseils sur la manière de chanter. C’est rafraîchissant pour lui. Les moments des répétitions ont été courts mais ils le délivrent momentanément de ses liens mentaux de surveillance et des insultes téléphoniques de Moritani. Son cœur s’est gonflé de tranquillité car il a recommencé à travailler avec YOSHIKI, il a échangé des idées avec les jeunes et les anciens groupes, ils sont fait de la musique ensemble, il a un contact avec l’extérieur et cela l’a reposé mentalement de ce qu’il subit depuis des années.

Le 9 décembre 2008, MASAYA, Moritani et Home of Heart comparaissent devant le tribunal de Tokyo. Toshi a quelques doutes que fait-il là , dans le box des accusés. Pourtant son nom est sali.
Deux mois plus tard, le 13 février 2009, Moritani appelle Toshi pour lui faire tourner une vidéo musicale à Nasu. MASAYA a construit un nouvel immeuble dans la montagne. Le bâtiment est superbe. En entrant Toshi note que le plafond est haut et large, le sol en marbre blanc. Sur le parking il voit une BMW, une Porsche, une Touareg grand luxe de Wolkwagen, une Bentley et par une vitre il aperçoit une piscine. Moritani rayonne dans tout ce luxe, elle le nargue même. En passant dans les chambres au 1re étage Toshi réalise que sa femme et MASAYA vivent ensemble.

En 2009, les activités de X JAPAN reprennent et le groupe part faire son premier concert à Hong-Kong. Toshi demande à un ami designer de lui prêter des vêtements de scène et de ville. Il a une vie modeste en dépensant pas plus 40 000 yens par mois.
Malgré les 2 concerts au Tokyo Dome de mai 2009, il n’arrête pas de vendre ses cd dans des concerts de 2e zone. Pourtant les doutes s’élargissent sous les insultes obstinés et les violences de Moritani.
Fin mai, le verdict du procès contre MASAYA est publié. Toshi est stupéfait en lisant « que la cour lui ordonne de verser la somme de 15 millions majorée d’une indemnisation de 400 000 yens. » Il est choqué et il n’arrête pas de pleurer. A ce moment là, une douleur lui serre les côtes, il a du mal à respirer. Les insultes, les violences, le manque de sommeil persistant, les déplacements dans tous le pays, sans un jour de répit, pour continuer à travailler et verser l’argent à Moritani, depuis 12 ans font que le corps se rebelle.

Depuis 12 ans, il versait chaque jour des espèces à Moritani. Ces sommes étant passées de quelques milliers de yens à plusieurs centaines de millions. De plus en plus abîmé physiquement Toshi a mal partout. En juillet 2009, il est violemment attaqué par ces deux bourreaux. Il le font mettre à plat ventre sur le plancher, lui marche sur le dos, tout en l’injuriant. Il voudrait alors à s’évader de cet enfer mais comment le pourrait-il ? Il a peur en revoyant le visage haineux de Moritani. Il a de plus en plus souvent des nausées.
Il prend contact avec le manager de YOSHIKI pour lui dire « Je souhaiterais chanter le nouveau morceau de X JAPAN » ce qui est accepté mais reporté car YOSHIKI est à L.A indisponible. Pourtant l’ingénieur du son remarque que Toshi n’est pas en pleine forme. En attendant la réponse de YOSHIKI, Moritani l’appelle. Il a peur, se précipite dans les toilettes le cœur tout retourné. Il se sent traqué, plus mort que vivant.
Le lendemain, il ne répond pas aux appels téléphoniques. Alors Moritani fait éclater sa colère en lui laissant des messages virulents. Dans la soirée, le manager de YOSHIKI lui dit « A partir de 9 h demain Yoshiki souhaite que vous fassiez les enregistrements, ça vous convient ? »
Il n’est pas prêt d’oublier cette journée du 7 juillet 2009. ce jour là il se rend au studio,arrivé devant l’immeuble, il devine une ombre, c’est Moritani. Elle le prend par le bras et le suit dans l’immeuble. Pendant que Toshi entre dans le studio elle reste dans le couloir. En connexion par satellite avec les studios de YOSHIKI à L.A, les ingénieurs du son et Toshi travaillent. Après de longues heures le travail est fini. Toshi est inquiet comment pourrait-il s’évader de cet enfer ?. Sur le canapé de l’entrée Moritani l’attend toujours. Elle lui parle doucement, le prend fortement par le bras et le force à monter dans le mini van conduit par un membre de HOH ,direction Nasu. A l’intérieur, les insultes fusent, Toshi est accroupi sur le siège arrière, elle lui donne des coups de plus en plus violemment. Durant les 2 heures de voyage, cela n’arrête pas.
Arrivés à Nasa, MASAYA prend la relève, il le fait s’allonger sur le plancher et lui piétine le dos en hurlant comme un hystérique. Pour Toshi c’est le désespoir, les douleurs sont lancinantes. Une fois fini, ils le reconduisent dans un business hotel. Mais, il n’arrive pas à dormir car des douleurs vives dans la colonne vertébrale et dans les côtes le lancent. Il a du mal à marcher Il pleure

Le jour de ses 44 ans, le 10 octobre 2009, il reçoit 1 million de yens pour sa prestation de sa fête d’anniversaire que Moritani lui prend immédiatement des mains. Mais d’un coup, il se précipite dans les toilettes car ses bras, ses pieds, son dos, tout son corps le gratte. Il est en sang. Il a de violentes douleurs à la colonne vertébrale, peine à respire, son cœur palpite et il a mal à la tête. Néanmoins Il fera son concert tel un robot.

Après tant de souffrances physiques et mentales, le 22 octobre on finit par l’emmener à l’hôpital. Une responsable MIKAMI san (nom d’emprunt) s’occupe de lui. Ayant entendu sur le portable de Toshi les injures crachés par cette femme diabolique, elle lui dit:« c’est la première fois que je vois une situation si grave. Je ne connais pas les détails mais l’hôpital se doit d’aider ses patients ». Elle prend connaissance également des mails. Après un coup de fil à des connaissances, elle fait sortir Toshi de l’hôpital et l’emmène à un endroit qu’il ne révèle pas. Il est pris en charge par quelques personnes dont le père de l’une assistante qu’il appelle désormais «père ». Pourtant, il reçoit toujours des mails de Moritani. MIKAMI san organise son évasion en lui trouvant d’autres endroits pour se reposer et se soigner

Avec « son père » il parle de son avenir de chanteur, du comment sortir de cette faillite dans lequel il est, et lui répond « je serais toujours là au cas où il a besoin d’un conseil ».
C’est à ce moment de sa vie, tournant important, que Toshi prend la décision de ne plus pleurer devant quiconque. Malgré tout il lui reste des stigmates de ces violences. Au mois de décembre il va demander à nouveau un conseil à «son père » : « Il y a plusieurs années j’ai quitté le groupe de rock X JAPAN. L’autre jour je pensais renoncer et puis j’ai réfléchi et je pensais que je pourrais continuer ». L’homme lui répond « Si tes amis t’attendent à Los Angeles. Fais le mieux pour n’avoir jamais de regret ».
Toshi qui doit tourner une vidéo aux États-Unis il se rend compte n’a plus rien à se mettre alors une des ses sauveuses lui apportent toutes sortes de vêtements qu’il doit essayer. Et là, elle voit les cicatrices que Toshi a sur le visage et sur le corps qu’il cache sous du maquillage. Elle lui conseille alors un médecin qui pourra lui faire disparaître ses traces avant le tournage. Pourtant, comme il le dit les cicatrices du cœur ne peuvent être effacées si facilement.

Le 23 décembre, alors qu’il recouvre peu à peu la santé, il retrouve YOSHIKI dans ses studios. Il lui raconte tout ce qui lui est arrivé. YOSHIKI est soulagé de voir que Toshi se soit évadé des griffes de MASAYA et Moritani. Le lendemain du tournage, après avoir dîné ensemble, Toshi se rend chez YOSHIKI comme cela n’était pas arrivé depuis très longtemps. La maison de YOSHIKI possède un portail blanc, un living room large et clair où trône un piano. A l’étage il y a une salle de sport, de grandes chambres à coucher, un jacuzzi dans la salle de bain en marbre et plein de rangement dans les pièces. Toshi est content de revoir son ami d’enfance. Dans de grands verres, YOSHIKI lui verse du vin rouge qu’il produit à son nom. Tous les deux boivent, discutent comme autrefois et YOSHIKI dit « J’ai fait un nouveau morceau, tu veux l’entendre ? ». Sur la partition qui se trouve sur le piano il a écrit Born To Be Free, « un très bon titre », dit YOSHIKI. Et qui correspond bien à ce que Toshi vit.

A son retour au Japon, le 15 janvier 2010 il prend la décision de raconter ce qu’il lui est arrivé pour confondre MASAYA, Moritani et les autres de ces 12 ans d’enfer. Il prend son ordinateur et commence à écrire. A partir de ce jour, pour lui un nouveau combat commence. Une conférence de presse est organisée il prépare un document pour les médias en quelques points :
Tout d’abord, ces 12 ans où actif dans la société anonyme HOH filiale de Healing World il a rapporté de l’argent en chantant. Sans un jour de congé, il a travaillé avec des emplois du temps serrés. De son travail il n’a rien touché, en dehors des dépenses quotidiennes. Ses cachets inclus ceux de X JAPAN lui ont été subtilisés.
Il parlera ensuite de la société anonyme le Toshi office pour lequel bien que représentant du Toshi Office, il n’avait pas droit à la comptabilité ni à la gestion. Tout l’argent passait par Mme Moritani et MASAYA de Healing World. On l’a taxé d’énormes sommes d’argents ce qui l’a mis dans les dettes.
Il abordera également le cas de Moritani Kaori – Bien que mariés, depuis 10 ans Moritani vivait avec MASAYA à Nasu dans une luxueuse propriété alors que lui vivait dans de petite chambre d’hôtel. Toshi annonce qu’il a demandé le divorce et précise que même si Moritani a publié sur son blog un mot disant qu’ils étaient amis, c’est faux. Et au final il parlera de sa situation actuelle comme les souffrance de sa mise en faillite. Il a beaucoup réfléchi et a beaucoup appris. Son choix est d’avoir une seconde vie. Il n’oubliera pas ce qu’il a vécu jusque là et finit par des remerciements aux personnes qui lui ont permis de s’en sortir.
Des le lendemain, il reçoit la presse où il répond à toutes les questions sur sa faillite, sa séparation avec MASAYA et son divorce avec Moritani. Le contenu fut largement diffusé par la télé, les journaux, les magazines.

Comme les victimes de la secte continuent leur action en justice leur avocat souhaite rencontrer Toshi qui cette fois il sera de l’autre côté du box. Après avoir demandé conseil à « son père », il accepte de rencontrer l’avocat et les victimes. Certaines lui racontent de vive voix ce qu’elles ont subi. D’autres qu’elles ont participé aux brutalités physique et verbales envers Toshi. Toutes parlent des séminaires, de la domination mentale, des souffrances physiques et mentales, des sociétés fictives, des détournements d’argent, des gestes obscènes de MASAYA. Certaines parlent également des sévices des enfants, toujours des filles.
Toutes les conférences de presse, les entrevues avec les autres victimes de la secte, Toshi retourne voir son « père » avec lequel il va une nouvelle fois discuter dans la tranquillité d’une maison dans la montagne, devant une tasse de thé prise selon la tradition, et quand il lui demande « qu’est-ce qui pourrait lui faire retrouver le bonheur, après tant de blessures ? », son père lui répond « l’intégrité ».

ToshI qui a tout perdu n’a pas renoncé à la vie car il a fait malgré tout de merveilleuses rencontres. Aujourd’hui il a la force pour avancer. Il lui reste « la vie » qu’il veut vivre de manière intègre.
Après tant d’épreuves qu’il a mis à peu près un et demi à se raconter dans ce livre, ToshI ne peut que connaître le bonheur et avoir une vie longue et heureuse.

Article rédigé par Ma’J

About the Author