MIYAVI au Bataclan : We Are The Others

12138521_10152704422353039_143336052862358850_o

MIYAVI était de retour au Bataclan pour sa tournée européenne We Are The Others. C’est bien évidement toujours un plaisir de le revoir chez nous. Cette fois-ci sa tournée comportait trois dates françaises et j’étais bien entendu présente à Paris pour ce nouveau show à la hauteur de ses prédécesseurs.

Je passerais sur la première partie assuré par A VOX, j’ai pas détesté, mais j’ai pas trop écouté non plus. Trop commun pour me plaire au final et ce malgré l’énergie déployé par la jolie chanteuse. Passons à ce qu’y m’a fait me déplacer : MIYAVI !

Comme a son habitude il est presque seul sur scène avec comme seul comparse Bobo son batteur acclamé avec tout autant de ferveur par le public. Ils font des intermèdes entre chaque titres, leur complicité est palpable.

Le public est au taquet, sautant, chantant, hurlant parfois même. Il jouera essentiellement des titres de son dernier album qui passent haut la main le passage studio vers le live. Même les titres que je connaissais un peu moins -Into the Red, Calling- passent comme une lettre à la poste.

unnamed-12

L’un des rares titres qu’il interprète toujours en japonais sera Selfish Love -Aishitekure, Aishiteru Kara- Subarashikikana, Kono Sekai -WHAT A WONDERFUL WORLD- qu’il dédie à ses fans de longue date. Quand j’y pense cela fait 15 ans que je le suis, déjà à l’époque dans son groupe Dué le quartz. Il a grandi, mûri, son style musical est désormais bien établi. Le chant, la partie qu’il maîtrisait le moins, a pris une nouvelle dimension THE OTHERS où on sent une net amélioration. 

Désormais MIYAVI est un artiste complet dont le talent n’est plus sujet à débat. Son discours est aussi intéressant. Il parle anglais parfaitement -il va même parler un peu français- et en profite pour nous délivrer son message de paix et d’amour. C’est très cliché dit comme ça, mais lui le fait bien que moi !

Après une courte pause il revient pour le rappel. Il nous fera la joie de reprendre sa version du thème de Mission Impossible utilisé au Japon pour la bande annonce et le générique de fin. Cerise sur le gâteau il interprète deux de mes titres préférés : FUTURISTIC LOVE et DAY 1. Je suis comblée ! Il remercie tout le monde et en profite pour taper dans les mains de nombreux fans au premier rang.

Peu de retard et 1h35 plus tard le concert est terminé, et que le temps parait court quand c’est bien ! J’en aurais bien repris une petite dose. Je conclue toujours mes comptes rendus de la même façon : REVIENS QUAND TU VEUX ! Oui, car les années passent mais le samouraï guitarist c’est toujours un plaisir absolu de le voir sur scène.

Set list 
Cruel
WHAT’S MY NAME?

Into the Red

Come Alive
Secret
Selfish Love -Aishitekure, Aishiteru Kara- Subarashikikana, Kono Sekai -WHAT A WONDERFUL WORLD-
Calling
Cry Like This
SURVIVE
Let Go
The Others
Horizon

Encore
Thème de Mission Impossible
FUTURISTIC LOVE
DAY 1

About the Author