Tomoyasu Hotei pour la 1re fois à la Boule noire

news_header_hoteitomoyasu_live

Mais qui est Hotei ? Tomoyasu Hotei est un guitariste japonais dont le groupe rock Boøwy a eu un succès retentissant dans les années 80 a été retentissant au Japon. L’Electric Samurai était pour la première fois en tournée en Europe. Il avait déjà fait des concerts à Londres, mais cette fois il fera aussi un passage en France ! Le concert devait avoir lieu en décembre dernier, mais suite aux attendant du 13 novembre il avait été reporté. C’est donc le 9 février qu’il est venu sur la scène de la Boule noire.

Ce soir, là c’est un public fort différent qui est venu voir la star japonaise. Majoritairement japonais, les fans de Hotei sont venus nombreux le soutenir. Quelle chance de le voir d’aussi près. Les français sont au rendez-vous aussi, un public plus âgé qu’à l’accoutumé.

Il est simplement accompagné sur scène d’un bassiste et d’un batteur.

La set list est bien pensée. Elle alterne les chansons et les instrumentales. On ne peut pas le cacher, se n’est pas un excellent chanteur, sa voix nasillarde est un peu bizarre pour un public occidental. Mais quand il touche à sa guitare, c’est grandiose. L’équilibre est parfait et le concert est court mais c’était parfait pour une découverte. Plus long je pense qu’on se serait ennuyé.

Installé à Londres depuis quelques années, il parle parfaitement anglais. Ce qui lui permet de parler de temps à autre. Voyant qu’il y a des compatriotes dans la salle et que même les français on l’air de parler japonais il n’hésitera pas à parler dans sa langue maternelle.

Pour introduire Battle without honor or humanity il nous racontera une anecdote amusante. Il est contiens d’être connu dans son pays, mais pas ailleurs, du coup en festival il joue ce fameux titre qu’il a composé pour la bande originale de Kill Bill (bon ok nous en plus c’est le générique de Téléfoot). Ainsi, à la fin de ses shows les gens viennent le féliciter pour sa super reprise de Kill Bill alors qu’il en est l’auteur. Plus amusé qu’agacé il dit faire la meilleure reprise de Kill Bill.

Sur un autre titre on entendra quelques notes du thème principal de Furyo de Ryuichi Sakamoto, il a d’ailleurs déjà joué sur scène avec David Bowie.

Il quitte la scène pour et le public demande « encore une » à la façon japonaise des « encore » dépaysement garanti. Il revient très vite et reprend le thème de Mission impossible. Puis après une petite blague il termine son show avec le titre RUSSIAN ROULETTE.

Nous avons tous passé un très bon moment en sa compagnie. C’est vraiment un artiste a voir sur scène. Au Japon, il sera très occupé cette année car il va sortir un nouveau Best of et fera à nouveau des concerts. 

About the Author